21 astuces de jardinage

21 astuces de jardinage

Ne succombez plus à ces astuces ridicules qui pullulent sur les sites fantaisistes. Votre jardin et votre potager méritent mieux : un entretien naturel et des conseils délivrés par de vrais pros du jardinage.

1.La poudre d’ortie

poudre ortie

Récoltez l’ortie au printemps avant sa floraison ou à la fin de l’été, faites-le sécher dans un local sec et frais et passez-le à la tondeuse pour le réduire en poudre. Mélangez cette dernière à votre terreau pour offrir à vos plantes tous les nutriments dont elles ont besoin. L’ortie est aussi un répulsif naturel : elle décourage les nuisibles de s’attaquer à vos plantes.

2.Des mangeoires pour oiseaux

mangeoire oiseaux

Attirez les oiseaux dans votre jardin afin qu’ils se nourrissent à leur tour de tous les insectes qui hantent vos plates-bandes. Installez les mangeoires en hauteur dans les arbres, à l’abri des chats et donnez-leur un mélange de graines, surtout pas de pain qu’ils ne digèrent pas.

3.Des tomates bien mûres

tomates et bananes

Les tomates encore vertes à la fin de l’été peuvent mûrir si vous les récoltez avant qu’elles ne pourrissent, les entreposez au frais et au sec et les accompagnez de quelques bananes. Cette cohabitation pacifique encourage les tomates à rougir naturellement.

Lire la suite  PRÉCÉDENT4 sur 23SUIVANT

Voici comment Semer et planter le thym

Le thym, Thymus, est un sous-arbrisseau aromatique : toute la plante exhale une forte odeur très agréable. Il est spontané dans les zones arides du Midi, où il est souvent appelé farigoule ou farigoulette. A port couvre-sol, portant de petites feuilles linéaires, vert grisâtre, très odorantes. De mai à octobre, ses fleurs blanches ou roses attirent les abeilles.

thym

Dans quel sol cultiver le thym
Le thym se plait en sol sain, léger, sableux, plutôt sec, même caillouteux, pauvre et calcaire.

Sous quelle exposition cultiver le thym
Cultivez le thym sous une exposition chaude, en plein soleil, même dans un endroit assez aride

Quand et comment semer et repiquer/planter le thym
Le thym se sème en place, en bordures ou encore en pépinière, d’avril à juin. Tassez bien le sol, et recouvrez à peine les graines de terre.
Eclaircissez à 5 ou 8cm, mettez en place les jeunes des pépinières en septembre-octobre, de préférence à 8cm de distance.
Repiquez en place 5 semaines après la levée, tous les 20cm.

Tout potager, qu’il soit grand ou petit, ne peut se passer de thym. Ingrédient indispensable des bouquets garnis et des tisanes.

Le semis de thym est la solution la moins onéreuse, il n’est pas nécessaire d’enrichir le sol en humus, celui-ci doit être léger et bien drainé, car le thym ne supporte pas l’humidité hivernale. Semez-le en pépinière sur 2 sillons proches, semez dru, car ce sont des graines minuscules. Recouvrez d’un peu de terre et arrosez bien. Une fois le plant germé, choisissez les plus beaux, déplantez-les et repiquez-les en place à 20cm de distance. Le semis est la méthode la plus longue car il vous faudra attendre un an voire un an et demi avant de pouvoir consommer vos premiers brins de thym.

La plantation du thym est plus rapide. Repiquez les plants au printemps ou à l’automne, à quelques cm de profondeur dans le même type de sol que pour le semis. Vous pourrez consommer les feuilles d’ici 3 à 4 mois .

Les variétés de thym
Le genre Thymus compte des centaines d’espèces.
– Thym serpolet : ou thym sauvage. Petite plante rampante à la saveur fine et prononcée
– Thym officinal : petits coussins étalés, il fleurit rose pourpre de mai à octobre.
– Thym citron : particulièrement agréable, grâce à son odeur de citron.
– Thym Herbe à baron : assaisonne la viande et en particulier le baron de boeuf.

//players.brightcove.net/5316136138001/BJW6uLfsul_default/index.html?videoId=5335805083001

source : http://mag.plantes-et-jardins.com/conseils-de-jardinage/semer-et-planter-le-thym

Répulsifs et anti-fongiques — Mon potager du Haut-Doubs

Traitements préventifs

Purins

Les purins sont des décoctions fermentées de la partie feuillue de plantes. Le plus connu est le purin d’ortie mais il en existe un très grand nombre et chacun à son utilité. Pour l’utiliser comme répulsif ou antifongique, on le pulvérisera sur la plante, dilué à 1/20 pour la plupart. Attention ils sont très concentrés, il ne faut jamais les utiliser purs au risque de tuer la plante. Non dilués, ils font d’ailleurs de très bons désherbants.

Pour les réaliser facilement allez voir cet article.

A noter également que toutes ces plantes peuvent aussi s’utiliser en paillage directement sur le sol (non séché). En se décomposant, ils vont nourrir le sol et selon la plante, agir comme répulsif.

  • Absinthe : répulsif à limace
  • Consoude : s’utilise surtout en arrosage durant la fructification de la plante, riche en potasse, azote et bore
  • Fougère : Très bon répulsif à pucerons (pur), répulsif contre le taupin de la pomme de terre (dilué). Mais il tue les limaces et les escargots, il faut donc éviter de l’utiliser
  • Ortie : En arrosage il agit comme activateur de croissance. riche en azote et potassium. En pulvérisation c’est un anti-pucerons, anti-acariens, et carpocapse et il renforce également le système immunitaire. Je l’utilise régulièrement en arrosage mais aussi en pulvérisation dans ce but. Les plantes poussent plus vite et sont plus résistantes.
  • Pissenlit : Uniquement en arrosage. S’utilise pour activer la croissance de la plante. Riche en acide salycilique, potassium et éthyne (se dilue à 1/5)
  • Prêle : riche en silice, il renforce les défenses immunitaires de la plante. Contre le mildiou, l’oïdium, la rouille, la moniliose, la cloque…,
  • Rhubarbe : répulsif à pucerons, chenilles, limaces, contre la teigne du poireau
  • Tanaisie : contre la mouche du chou
  • Sureau : repousse les pucerons, altises et noctuelles, contre les taupes, rongeurs, campagnols… contre la rouille, le mildiou ou l’oïdium

 

Bouillie bordelaise

Le sulfate de cuivre est un traitement uniquement préventif contre les maladies telles que le mildiou. Malgré son origine naturelle, c’est un produit lourd, accepté en agriculture biologique mais qui laisse des traces de cuivre dans le sol. Ce métal est un polluant, toxique pour la plupart des micro-organismes présents dans le sol. En permaculture, on préfèrera utiliser des traitement sans aucun impact sur l’environnement et la biodiversité. Je ne peux donc que vous recommander de ne pas l’utiliser.

 

Savon noir

C’est une solution totalement naturelle et respectueuse de l’environnement pour lutter contre divers insectes. Mais je dois rappeler encore une fois que l’éradication d’une espèce de ravageurs n’est pas une solution « perma » car pas durable, et cela dérègle l’écosystème qu’on s’efforce à créer. Les pucerons permettent de nourrir des insectes prédateurs, et il est important d’en avoir dans son jardin pour maintenir l’équilibre.

Si toutefois vous faites face à une attaque d’une grande ampleur mettant en danger la plante, vous pouvez l’utiliser en dernier recours.

Recette :

  • 3 C à S de savon noir liquide
  • 1L d’eau

Pulvériser sur la plante, faire un deuxième passage 48h après

Utilisation : contre les pucerons, les acariens, les mouches, la cochenille, la piéride du chou et les altises.

A noter qu’il peut aussi s’utiliser comme agent mouillant dans une autre pulvérisation (purin, décoction…) : 1cc par litre

 

Traitements curatifs

Bicarbonate de soude

C’est un produit « miracle » totalement naturel qu’il est bon d’avoir chez soit. Il peut s’utiliser pour le ménage, la cuisine, la toilette, mais aussi au jardin. C’est entre autres un antifongique naturel et très puissant que je dégaine dès qu’une attaque de mildiou pointe le bout de son nez. On l’utilisera toutefois avec parcimonie, ou de façon exceptionnelle. En surdose il peut ralentir la croissance des plantes, et peut déséquilibrer le sol en créant des carences de calcium et magnésium. Si on est amené à en faire une utilisation importante, on peut le remplacer par du bicarbonate de potassium.

Ce traitement a plus d’efficacité en début de maladie.

Recette :

  • 5g de bicarbonate de soude max
  • 1 L d’eau
  • 1 cc de savon noir

Utilisation : contre le mildiou, ou l’oïdium, la rouge, les taches noires du rosier…

A noter : attention en pulvérisation sur des tomates en cours de fructification, le bicarbonate endommage les fleurs.

 

Ail (décoction)

Encore un anti-fongique naturel. Il peut s’utiliser sur toutes vos plantes au potager mais aussi sur les arbres fruitiers et sur les rosiers. C’est également un répulsif pour les pucerons et les acariens.

C’est probablement mon traitement curatif préféré. Il sent bon (j’adore l’ail), il est facile à faire, et vraiment efficace. En plus, on peut l’utiliser sans modération car il n’a aucun impact sur la micro-faune !

Recette :

  • 2 gousses d’ail
  • 1L d’eau
  • 1 cc de savon noir (à ajouter lorsque le mélange est froid)

Hacher l’ail. Faire bouillir 10 min et laisser refroidir. Mixer, filtrer et pulvériser sur le feuillage et au pied de la plante. Renouveler le traitement tout les 3 jours.

Utilisation : Mildiou, cloque, rouille, moniliose. Il est aussi efficace en traitement préventif contre la fonte des semis (à arroser au pied dans ce cas là).

A noter : Cette préparation ne se conserve que quelques jours

via Répulsifs et anti-fongiques — Mon potager du Haut-Doubs

Les aliments qui repoussent à l’infini chez soi

chou-pe-tsai

Le pe-tsaï, chou chinois ou chou de Pékin, est une plante herbacée de la famille des Brassicacées, largement cultivée comme plante potagère pour ses feuilles consommées comme légume.

740_espacebuzz54df1b60ea6ee
La citronnelle: -Changez l’eau tous les deux jours -Vous verrez les racines pousser après quelques semaines. -Plantez dans un endroit ensoleillé.
740_espacebuzz54df1b62ef82a
Le gingembre: -Choisissez des bouts de gingembre bougonnés -Laissez tremper toute la nuit -Plantez-les dans la terre, bourgeons vers le bas -Enfoncez -Conservez dans un endroit chaud et humide -Il faut compter au moins 1 an pour avoir de belles grosses racines
740_espacebuzz54df1b624bba5
La Laitue romaine ou Iceberg: -Il faut trempez le pied. -Dès que des repousses apparaissent, il est possible de mettre en terre en laissant les repousses sorties. -Plantez dans un sol humide, exposez au soleil
740_espacebuzz54df1b61600a1
Les feuilles de Carotte: -Exposez les bouts coupés de carottes au soleil -Vous pourrez utiliser les fanes pour faire de la salade ou décorer vos plats.
celeri
Le céleri: -Il faut commencer par tremper le pied. -Dès que des repousses apparaissent, il est possible de mettre en terre en laissant les repousses sorties. -Plantez le tout dans un sol humide, exposé au soleil
images (1)
Le basilic: -Choisissez des tiges d’au moins 10 cm -Coupez avec un couteau tranchant. Pas aux ciseaux -Changez l’eau tous les 2 jours -Immergez jusqu’au 3/4 de la tige -Exposez au soleil -Dès que les racines atteignent 5 cm plantez dans un pot de 10 cm de large
images
Le fenouil: Même principe qu’avec le Céleri
poireau
Le poireau: Même chose pour le poireau, changez l’eau tous les 2 jours sinon il sentira l’oignon Crédit photo: kinarino.jp
téléchargement (1)
La Patate douce: -Dans un pot transparent, la patate douce doit être supportée, il ne faut pas qu’elle trempe -Coupez les feuilles qui pousseront et faites les tremper -Les racines pousseront depuis les feuilles coupées -Plantés dans le jardin au mois de mai, elles pousseront fin juin, elles prennent beaucoup d’espace! -Les feuilles de patates douces sont comestibles.
téléchargement
L’oignon: Sur un pot transparent, l’oignon doit être supporté, il ne doit pas être immergé dans l’eau. -Exposez au soleil -Après quelques jours les racines pousseront -Plantez en terre

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation – Conseils et prévention – Portail santé mieux-être

Les punaises de lit peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la qualité de vie des personnes.

Savoir les reconnaître est donc essentiel pour agir rapidement afin de prévenir et de contrôler efficacement les infestations de punaises de lit.

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation

 

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation – Conseils et prévention – Portail santé mieux-être.

Procéder à l’extermination de punaises de lit

 

 

http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/proceder-a-l-extermination-de-punaises-de-lit/

Description

Les punaises de lit peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et sur la qualité de vie des personnes. Savoir les reconnaître est donc essentiel pour agir rapidement afin de prévenir et de contrôler efficacement les infestations de punaises de lit.

Reconnaître les punaises de lit et leurs œufs

Les punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

Comparaison de la taille d'une punaise de lit et d'un pépin de pomme (4 à 7 mm).
  • Elles sont visibles à l’œil nu.
  • Les punaises adultes sont généralement brunes. Lorsqu’elles sont gorgées de sang, leur couleur va du rouge au brun foncé.
  • Elles sont de forme ovale et ont environ la taille d’un pépin de pomme aplati, soit de 4 à 7 mm de longueur.
  • Elles ne sautent pas et ne volent pas.
  • Elles se déplacent à la vitesse d’une fourmi.
  • Elles ont une durée de vie de 5 à 6 mois. Cependant, elles peuvent vivre plus d’un an sans se nourrir lorsqu’elles se mettent en état de dormance.

Les œufs des punaises de lit possèdent les caractéristiques suivantes :

  • Ils sont blanchâtres.
  • Ils sont de la grosseur d’une tête d’épingle.
  • Ils sont disposés en grappes et fixés un peu partout, dans de petits espaces serrés.
  • Ils éclosent environ de 10 à 14 jours après avoir été pondus.

Détecter la présence de punaises de lit

Les punaises de lit sont actives surtout la nuit. Elles vivent principalement dans la chambre à coucher. Elles fuient la lumière et s’abritent dans des endroits sombres, étroits et peu accessibles.

Certains indices permettent de détecter la présence de punaises de lit.

Indices qui peuvent se trouver sur la peau :

Piqûres de punaises de lit sur un dos.

Piqûres de punaises de lit sur un dos. Source : James Heilman, MD – Wikimedia Commons

  • piqûres semblables à celles des moustiques, qui provoquent des démangeaisons;
  • piqûres sur les parties du corps laissées découvertes pendant les heures de sommeil. Les premières piqûres peuvent être regroupées ou alignées sur la peau de la personne qui a dormi dans un endroit fortement infesté. Par la suite, si la personne continue à vivre dans l’endroit infesté, les piqûres apparaîtront un peu partout sur sa peau.

Indices qui peuvent se trouver dans le lit :

Regroupement de punaises de lit.

Regroupement de punaises de lit. Source : A.L. Szalanski – Wikimedia Commons

  • petites taches noires sur les draps, le matelas ou le sommier. Ces taches proviennent des excréments des punaises de lit;
  • présence de punaises de lit vivantes ou mortes, de peaux de punaises qui ont mué ou d’œufs près du dormeur. Ces traces peuvent se trouver dans le lit ou près du lit.

Cachettes des punaises de lit

Au début d’une infestation, les punaises de lit ont tendance à se cacher près de l’endroit où elles se nourrissent. Elles se cachent ainsi sur le matelas et le sommier, près de la personne qu’elles vont piquer durant son sommeil.

Dès que l’infestation devient plus importante, les punaises peuvent se disperser et se cacher ailleurs dans la chambre à coucher. Elles peuvent ensuite se déplacer dans les autres pièces.

Voici des exemples de cachettes possibles :

  • le sommier, les coutures et le dessous du matelas, et les ourlets des articles de literie;
  • la tête de lit, le mobilier de chambre et les tiroirs;
  • les vêtements, les sacs à dos ou à main et les valises;
  • les chaises, les fauteuils roulants, les sofas et les housses;
  • les tapis et les rideaux;
  • les moulures et les cadres de fenêtres ou de portes;
  • le derrière des plinthes chauffantes et des prises électriques;
  • la tapisserie décollée, les cadres et les affiches;
  • les fissures dans le plâtre, le bois ou le plancher;
  • les papiers, les livres, les téléphones, les radios et les horloges.

Connaître les modes de propagation des punaises de lit

Plus l’infestation est importante, plus les punaises de lit se déplacent dans les autres pièces de la résidence et dans d’autres logements.

Les punaises de lit peuvent s’introduire partout, même dans les maisons et les hôtels les plus propres. Elles peuvent circuler dans des endroits peu accessibles et très étroits, tels qu’une fente de l’épaisseur d’une carte de crédit.

Les punaises de lit se propagent :

  • par contact étroit avec des articles d’usage courant infestés, tels que des vêtements, des sacs à main, des fauteuils roulants, des matelas, des sofas, etc.;
  • lors du transport d’articles infestés, surtout lors des déménagements;
  • par les murs, les plafonds et les planchers, en se faufilant dans la tuyauterie, les conduits, les câbles électriques ou d’autres ouvertures;
  • par les draps, les vêtements ou tout autre textile apporté dans les salles de lavage ou les buanderies;
  • par les articles usagés infestés achetés dans les marchés aux puces, les friperies, les commerces de meubles usagés;
  • lors de la cueillette de meubles ou d’objets infestés laissés dans la rue;
  • pendant les voyages, dans les bagages, les sacs, les vêtements ou les sacs de couchage infestés.

Prévenir l’infestation de punaises de lit

Voici quelques conseils pour éviter les infestations de punaises de lit.

Évitez les encombrements

Évitez d’accumuler des objets et de les laisser traîner dans votre résidence. Vous réduisez ainsi le nombre d’endroits où les punaises de lit peuvent se cacher.

Inspectez les vêtements usagés que vous vous procurez

Soyez vigilant lorsque vous vous procurez des vêtements usagés. Prenez toujours soin de les inspecter. Transportez-les dans un sac fermé hermétiquement, c’est-à-dire de façon à ce que rien ne puisse en sortir ou y entrer. De retour chez vous, traitez les vêtements en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez les articles usagés que vous vous procurez

Évitez de rapporter chez vous des articles usagés en mauvais état ou abandonnés sur les trottoirs, comme des matelas, des sommiers, des meubles en bois ou rembourrés. Des punaises de lit pourraient infester ces articles.

Si vous décidez quand même de rapporter chez vous un de ces articles usagés, inspectez-le avec soin. Traitez-le à la vapeur chaude en suivant les consignes pour un traitement sans sécheuse ni laveuse. Placez les matelas ou les sommiers dans une housse antipunaises après les avoir traités à la vapeur chaude.

Prenez des précautions en voyage

Lorsque vous allez à l’hôtel, placez vos valises sur les supports à bagages ou dans le bain. Évitez de ranger vos vêtements et vos effets personnels dans les tiroirs ou de les placer sur le sol ou sur le lit.

Inspectez brièvement votre chambre, particulièrement votre lit. Si vous détectez la présence de punaises de lit dans la chambre, sur vos vêtements ou ailleurs, mettez tous vos effets personnels dans un sac de plastique. Fermez-le hermétiquement et conservez vos effets dans ce sac jusqu’à ce que vous les traitiez. Pour traiter vos effets personnels, suivez les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Inspectez vos bagages au retour de voyage

Dès votre retour, déposez vos valises sur une surface dure, comme le plancher de la salle de bain, de l’entrée ou du garage. Inspectez-les avec soin.

Si vous soupçonnez la présence de punaises de lit, traitez vos valises et leur contenu en suivant les recommandations pour traiter les textiles et les objets.

Secher les cloison d’un cabine de douche

Sécher les cloison d’un cabine de doucheastuces de grand mere dans la salle de bain

Ce n’est pas un « miracle » mais plutôt que de passer la raclette en caoutchouc sur les parois à chaque douche prise une éponge avec une peu de liquide de rinçage de lave-vaisselle évite aux projection d’eau de faire de grosse goutte collées aux parois de verre. à renouveler , la quantité de produit est minime le résultat rapide

Nettoyer le cuivre :

images (1)

première méthode

  • Mélangez 2 cuillères à soupe de farine.
  • 2 cuillères à soupe de sel.
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc jusqu’à obtenir une pâte.
  • Frotter les cuivres avec ce mélange à l’aide d’un chiffon doux.

deuxième méthode

Faire briller les cuivres avec du bicarbonate de soude

Ingredients :

Bicarbonate de soude et jus de citron jaune fraîchement pressé

Après avoir imprégné un chiffon de ce mélange, on frotte bibelots et accessoires cuivrés sans crainte

Pour finir, on sèche le tout à l’aide d’un torchon propre et doux.

Effet brillant garanti ! Vos accessoires ont bel et bien retrouvé toute leur beauté originelle.

Une astuce pour économiser la lame de rasoir

homme-rase

Heureusement y a une astuce qui nous permet de faire une économie,

il faut simplement la passer sur l’envers d’un vieux jeans, et ceci en sens inverse du tranchant. Ça redonne aussi du taillant à vos lames dès que le besoin se fait sentir.

Mais il ne faut pas le faire lorsque les lames sont mouillées, cela peut abîmer la plaquette lubrifiante et des lamelles flexibles. Ensuite de prendre l’habitude de sécher la lame avec une serviette après usage.

La pâte à bois faite à la maison

Parquet-5-medium-8557529

La pâte à bois vendue en magasin peut s’avérer incompatible avec la teinte du bois sur lequel vous voulez travailler .

Pour avoir une pâte à bois impeccable et qui revient moins chère, optez alors pour cette astuce :

Lors d’un décapage , ne pas jeter la sciure, mais la garder dans un récipient. Elle est très fine et mélangée à de la colle blanche à bois, elle pourra servir de pâte à bois. C’est plus économique et vous aurez une meilleur qualité .