Minéralisante soupe à l’ortie

L’ortie est une plante très riche en minéraux. Quand on la cuisine, son goût s’apparente un peu à l’algue et aux épinards. Sa texture peut parfois être un peu piquante ou râpeuse si on utilise les parties plus âgées de la plante.

soupe d'ortie

Conseils pour la cueillette des orties

Il faut trouver les orties dans une zone exempte de polluants (éviter les bordures de route, les sols contaminés, les endroits trop fréquentés par les animaux). Toujours cueillir les orties avec des gants, leurs petites épines sont pour le moins urticantes.

Ramasser seulement les jeunes pousses et la tête des plus grands plants.

Quoi cueillir?

On ne ramasse que les jeunes pousses, les 4 premières feuilles au sommet de la plante plus tendres et moins amères.

Bien laver dans un mélange d’eau et de vinaigre (environ 3 tasses d’eau pour 1 tasse de vinaigre) afin de débarrasser des insectes. À cette étape, vous pouvez manipuler les orties avec ou sans gants, selon votre degré de sensibilité. Enlever le surplus de tiges, si nécessaire, et essorer avant de mesurer.

Les vertus de l’ortie sont multiples que ce soit :

Dans l’environnement : acteur à part entière de la biodiversité,

Dans l’agriculture ou pour le jardin : purin,

Dans les cosmétiques : en shampoing, on lui attribue la capacité de favoriser la pousse des cheveux, pour fortifier les ongles

On lui prête aussi moult vertus médicinales : Elle intervient dans le soulagement de nombreux maux (calcul rénaux, inflammations des voies urinaires, anémies, douleurs arthritiques ou rhumatismales…).

Conservation

Feuilles fraîches et bien égouttées : 3 à 4 jours au réfrigérateur

En pesto : 1 semaine au réfrigérateur (recouvrir d’un filet d’huile d’olive pour éviter qu’il ne noircisse)

Feuilles séchées : Au minimum 1 an dans un endroit sec.

Minéralisante soupe à l’ortie

Ingrédients :

  • 1 gros oignon, coupé en dés
  • 1 patate coupée en dés
  • environ 5 tasses de feuilles d’orties, (ou 100g) lavées et égouttées
  • 45 ml d’huile d’olive
  • 2 à 3 feuilles de bettes à carde coupées, avec la tige (environ 75 g)
  • 6 tasses d’eau ou de bouillon
  • sel, poivre, épices au choix (j’aime bien utiliser le mélange d’herbes salées)
  • crème de soya (Belsoy ou autre)

Préparation :

1. Faire revenir l’oignon dans un peu d’huile, à feu moyen. Quand il est transparent, ajouter les orties et les cuire jusqu’à ce qu’elles soient bien fanées.

2. Ajouter l’eau ou le bouillon, puis les dés de patates. Laisser mijoter une quinzaine de minutes.

3. Ajouter les feuilles de bette à carde. Assaisonner. Laisser mijoter encore une trentaine de minutes, ou jusqu’à ce que les patates soient cuites.

4. Passer le tout au mélangeur pour uniformiser la texture. Servir avec un filet de crème de soya.

source :http://www.mangersantebio.org/3503/mineralisante-soupe-a-lortie

Publicités

Les Topinambours

En France et ailleurs en Europe, par contre, le topinambour s’est taillé assez rapidement une place dans l’assiette, grâce à l’abondance de la récolte et à sa grande facilité de culture. Pendant la Seconde Guerre mondiale, quand les Allemands ont réquisitionnés essentiellement toutes les pommes de terre produites en France, le topinambour a sauvé des millions de personnes de la famine… mais pour bien des Français qui ont vécu la guerre, le topinambour est resté associé avec de mauvais souvenirs et ils répugnent à le manger. La jeune génération n’a plus cette contrainte et le topinambour est maintenant facile à trouver et même populaire en Europe.

cultiver-topinambour-full-8263553

Pourquoi les anciens n’en veulent plus : Parce qu’ils en ont été saturés pendant la guerre. Les topinambours ont remplacés les pommes de terre, qui ont été détruites ou réquisitionnées…

Les Vertus 

Le topinambour a la particularité de contenir une grande quantité d’inuline, une molécule ressemblant à un amidon ayant un effet médicinal de prébiotique très actif sur la flore intestinale où elle favorise le développement des bonnes bactéries au détriment des mauvaises. C’est aussi pour cette raison que certaines personnes peuvent avoir des flatulences dans les 48 heures après en avoir consommé, ce qui est normal et n’est pas relié à une mauvaise digestion comme c’est le cas avec les légumineuses.

 

Voir une recette
1 sachet d’emmental râpé Sel, poivre Cerfeuil 2 c à soupe d’huile de noisette 20 cl de crème épaisse 500 g de topinambours

Pelez les topinambours et coupez-les en morceaux. Faites-les cuire 20min à la vapeur. Préchauffez le four à 180° (th.6). Lorsque celles-ci sont cuites, placez-les dans un plat à gratin, puis avec une fourchette, écrasez-les en purée.

Versez la crème et l’huile de noisette par-dessus et mélangez. Salez et poivrez. Saupoudrez de cerfeuil ciselé et parsemez le dessus d’emmental râpé. Enfournez jusqu’à ce que le dessus soit bien gratiné. Servez aussitôt accompagné d’un poisson vapeur, d’une viande ou d’une volaille. Voir sur le web

 

Éplucher un oeuf dur rapidement

Éplucher un œuf dur peut être parfois compliqué

oeuf#astucesdegrandmere
Grâce à cette astuce, éplucher un œuf dur  prend juste quelques secondes et ce fait en un coup de main.

Matériel : 1 bocal et son couvercle

Ingrédient :1-Des œufs (cuits)
2-De l’eau

Astuce pour éplucher un œuf dur très rapidement :

  1. Dans un bocal, déposez votre œuf dur
  2. Remplissez le verre avec un peu d’eau
  3. Refermez le bocal avec son couvercle.
  4. Secouez fortement de gauche à droite 3 secondes.
  5. Il ne reste plus qu’a ouvrir le bocal, récurer l’œuf et d’un geste enlever la coquille
  6. En 3 secondes vous obtenez un œuf dur parfaitement épluché.
  7. Il ne reste plus qu’à jeter la coquille et à rincer votre œuf

Cuisson œuf dur

Tout d’abord, mettre à chauffer une casserole d’eau.

A ébullition, y plonger les œufs délicatement pour ne pas les casser.

Il faut compter 8 minutes à la reprise de l’ébullition pour un œuf pas trop cuit et 10 minutes pour une cuisson d’oeuf dur bien cuit.
Après ce temps de cuisson, les sortir de l’eau et les passer sous l’eau froide.
Afin de retirer la coquille simplement, vous pouvez les rouler délicatement sur une surface plane et retirer les morceaux sous l’eau froide.

cuisson de la pomme de terre

La pomme de terre, en fonction de sa variété (ratte, grenaille, amandine…) et de sa taille peut se cuisiner de mille et une façons ou presque afin d’accompagner avec goût viandes, volailles et poissons.

  • CUISSON À L’EAUServies avec du beurre et du sel la pomme de terre à l’eau se cuit avec la peau une vingtaine de minute dans une eau bouillante salée.
  • CUISSON AU FOURMode de cuisson idéal pour des pommes de terres de petits calibres la cuisson au four prend du temps. Comptez une bonne heure dans un four à 180°.
  • CUISSON EN PAPILLOTEParfait avec une viande rouge la pomme de terre en robe des champs est adaptée aux pommes de terres les plus grosses qui doivent être bien fermes. Cuites au four environ 1h30 dans du papier aluminium avec leur peau et sans graisse, elles peuvent être servies avec une sauce crème fraiche ciboulette échalotes.
  • CUISSON À LA POÊLEPour faire sauter à la poêle vos pommes de terre, rien de plus simple.Après les avoir épluchées puis coupées en dès, faîtes les revenir à feu vif dans une sauteuse avec un filet d’huile pendant 15 à 20 mn.
  • POMMES « GRENAILLES »« Façon Brasserie » la pomme de terre grenaille est fondante et généreusement grillée. Avec leur peau les pommes de terres sont cuites à l’eau une vingtaine de minute puis rôties à feu doux 30 minutes dans une grande coquelle en fonte avec de lui d’olive et un peu de beurre. N’hésitez pas à saler en fin de cuisson.
  • CUISSON AU BABYCOOKPour faire cuire des pommes de terre au Babycook utilisez le niveau 3 de l’appareil, soit 15 mn de cuisson.

New potato