Le konjac … le dernier secret minceur

Diététique, amincissant, et bon pour la santé, mais qu’est-ce que le konjac exactement ?

Origine et histoire du konjac

 konjac

Amorphophallus konjac

Le konjac, ou amorphophaluskonjac, est un légume qui nous vient tout droit de l’Asie du Sud-Est. Il pousse en forêt au Vietnam, en Chine, en Indonésie, Corée du Sud et au Japon, c’est donc sans surprise que l’on s’aperçoit que ce soit les principaux consommateurs de konjac. Bien que répandu dans plusieurs pays asiatiques, ce légume de la famille des Araceae est consommé et cuisiné principalement au Japon qui en sont donc les spécialistes officiels.

Il est apparu au XVIIIe siècle au japon. À l’époque, le konjac était principalement utilisé pour ses qualités « médicinales », elle serait efficace comme traitement contre le diabète ou le cancer. Elle était appelée « langue du diable » à cause de sa forme particulière. Ses racines, transformées en farine, sont utilisées pour créer le célèbre konnyaku.

Aujourd’hui, il est beaucoup utilisé dans l’industrie agro-alimentaire. On extrait du glucomannane de ses racines pour en faire un épaississant efficace.

Un aliment bon pour la santé

Konjac minceur

Glucomannane : extrait des racines de konjac

Le konjac est reconnue pour de nombreuses qualités, et est considéré par certains comme un médicament faisant partie de la phytothérapie. Il est utilisé dans de nombreux régimes, et est conseillé notamment par le Dr Dukan pour son fameux régime Dukan.

Le konjac comme coupe faim naturel

Ses racines contiennent du glucomannane,cette substance est un gélifiant très efficace qui « tapisse » l’estomac lorsqu’il est ingéré, par conséquent l’effet de satiétéest très rapide, et les graisses pénètrent beaucoup moins dans l’estomac. C’est de là que vient cet effet coupe faim qui fait la célébrité de cet aliment. Et en plus de cela, le konjac ne contient environ que 3 calories pour 100gr.

Ses vertus médicinales

Le konjac était utilisé en Asie contre le cancer et contre le diabète, mais il compte également un effet laxatif et apaisant pour l’estomac, utile pour les maux de ventre. Il permet de faire baisser le taux de mauvais cholestérol.

Il est donc utile pour lutter contre les excés de poids et l’obésité. Par contre, bien sûr, pour tout problème de santé, même si le konjac est totalement inoffensif, il est important de consulter un professionnel de la santé.

Comment manger du konjac ?

Les nouilles

Les nouilles de konjac sont très utiles pour cuisiner un bon plat diététique, ou pour remplacer un plat de pâte parfois un peu trop lourd et calorique. Il existe aussi des pâtes de konjac, mois répandues pour le moment, mais qui se rapprochent encore plus des pâtes classiques que nous connaissons.

Nouilles de konjac

Nouilles de konjac

Les vermicelles

Les vermicelles, ou konjac shirataki, sont fait à partir de farine de konnyaku, d’eau et d’hydroxyde de calcium. Il est très peu calorique, bien sûr végétarien, et convient pour de nombreux plats.

Publicités

Antiparasitaires naturelles pour vos animaux de compagnies

L’huile de Neem a, parmi ses nombreuses propriétés, la capacité de repousser les parasites. Employée sur vos animaux de compagnies, elle les protège naturellement. C’est toujours mieux qu’un collier chimique, non ?

Anti-puce en Collier

Le collier tissu habituel de votre chien peut être traité pour devenir un collier anti-puce.

Pour cela, faites tremper le collier une nuit dans de l’ Huile Végétale de Neem.

Le lendemain, laissez le égoutter quelques heures sur du papier absorbant. C’est prêt, vous pouvez mettre le collier anti puce naturel à votre chien.

Préparation :

  • 45% d’huile de neem,
  • 45% de vinaigre blanc,
  • 10% d’eau savonneuse (1 copeau de savon noir ou de savon de Marseille conviendra très bien ou bien un peu de Savon liquide neutre)

Tout est dans la paume de votre main: appuyez sur ces points pour éliminer votre douleur

Voici une façon simple de soulager la douleur sans vous gaver de médicaments bourrés de produits chimiques.

Lisez attentivement les instructions suivantes et améliorez votre état:

  1. Localisez le point sur votre pouce qui est associé à la douleur dans votre corps. Appuyez dessus pendant 5 secondes.
  2. Relâchez la pression pendant 3 secondes.
  3. Appuyez de nouveau et répétez la même étape pendant plusieurs minutes.
  4. Faire cela au moins une fois par jour et vous vous sentirez beaucoup mieux dans une semaine.

Source: womensbest.net

3 Excellents jus de fruits pour maigrir sainement à la maison !

3 Excellents jus de fruits pour maigrir sainement à la maison !

“Les jus de fruits et légumes sont sans doute le moyen le plus rapide, pratique et efficace pour obtenir toutes les vitamines, les minéraux et les nutriments qui manquent à notre régime alimentaire.”

Pour ceux et celles qui cherchent à perdre du poids, les jus ou les smoothies sont d’un grand secours. La plupart des régimes sont drastiques et proposent des menus impossibles à suivre sur le long terme et peu équilibrés. Les jus, eux, sont très nutritifs et constituent une alternative saine et peu frustrante.

Les jus de type smoothies, et davantage encore pour ceux obtenus par un extracteur de jus, mettent très peu de stress sur le système digestif. ils permettent de consommer des rations de fruits et de légumes beaucoup plus importantes qu’à la normale. En effet, réduits sous forme liquide ou semi-liquide, ils occupent moins de place dans l’estomac et sont de surcroît digérés plus aisément.

En lui même, n’importe quel jus à un potentiel minceur. Pourquoi ? Car les jus coupent la faim et permettent d’éviter les pulsions alimentaires comme les envies subites de sucres de salés ou de gras.

3 jus pour perdre du poids

Vous avez votre appareil et compris les principes des jus ? Très bien, vous êtes prêts à adopter un mode de vie sain et à entamer une perte de poids.

Ci-dessous, 3 recettes minceur à faire en jus ou en smoothie.

1. La fonte des glaces
Recette : l’équivalent de 5 verres de pastèque (découpée en cubes), 1 verre de myrtilles (découpées en cube), ¼ de jus de citron (en jus, à ajouter une fois la pastèque et les myrtilles réduits en jus). Ce jus est parfait par temps chaud.

Faiblement calorique et doté des bienfaits exceptionnels de la pastèque pour la santé, il vous offrira bien plus qu’un simple remède minceur.Le lycopène présent dans la pastèque vous permet de mieux protéger votre peau des rayons U.V et de lui apporter une nouvelle vitalité.

2. La valeur sûre

Recette : 1 pamplemousse rose, 4 carottes, 2 cuillères à soupe de jus de citron, 1 pouce de gingembre.

Difficile de faire mieux que ce smoothie pour perdre du poids.L’importance du jus de carottes pour la perte de poids est bien connue.Les carottes sont extrêmement faibles en calories et riches en fibres. Elles constituent donc le légume parfait pour un jus minceur.

Des études ont également démontré que le pamplemousse réduisait d’un cinquième les calories consommés après un repas riche en graisses.Enfin, ce jus est riche en fibres, il permet ainsi de garder le ventre rassasié plus longtemps (utile pour prévenir les fringales de sucres, de gras ou de salés, principales raisons du gain de poids).

3. Le redresseur de torts
2 betteraves, 1 coupe de fraise, 1 carotte.

Tout régime se doit d’inclure des betteraves.Les jus de betteraves rougesprésentent de nombreux bienfaits, au delà même du foie, pour lequel elles sont réputées efficaces.

La betterave rouge est par exemple utilisée pour la pratique sportive et l’endurance. Elle permet de durer plus longtemps avec moins de carburant. La fraise quant à elle, permet de réduire l’inflammation et de mieux réguler les hormones. Cette action leur permet de stimuler le métabolisme et de retarder la sensation de faim.

Pourquoi les jus sont efficaces pour maigrir ?

1. Ils sont faciles et rapides à préparer

Dans notre vie moderne, on préfère souvent la facilité. Plats préparés, barres de céréales, biscuits, gâteaux, parfois il est difficile de resister à l’immédiateté d’un plaisir.

Les jus peuvent palier à cette impulsivité puisqu’en 5 minutes top-chrono, il est possible de profiter de leurs saveurs.

2. 100% naturels

Avec un régime 100% naturel, le corps retrouve ses repères. Après tout, il est fait pour ça et sait comment gérer tel ou tel aliment.

C’est beaucoup moins le cas lorsqu’ils s’agit d’aliments transformés, qui générent une forme de panique chez lui comme les pics glycémiques. Avec les jus, aucun sucre ajouté, aucun conservateur, aucun perturbateur endocrinien.

3. Un concentré d’énergie

S’il existe des cercles vicieux, il existe aussi des cercles vertueux.Les fruits et légumes vous donnent plus d’énergie, une meilleur forme et un meilleur moral. Vous êtes ainsi naturellement plus enthousiaste à l’idée de faire du sport ou à pratiquer une activité extérieure.

4. Détoxifiants

Les jus, en particulier les jus verts qui sont riches en chlorophylles, ont un fort pouvoir détoxifiant.

Ces jus detox assistent vos organes dans leur travail quotidien d’élimination des toxines et d’épuration. Ainsi votre corps devient « plus économe », car il est plus efficace. Il vous réclame moins de nourriture au fil du temps.

5. Certains fruits et légumes ont un pouvoir reconnu pour la perte de poids

C’est ce que nous avons vu ci-dessus avec les 3 jus pour maigrir.La recherche scientifique a établi ces dernières années une liste de fruits et légumes ayant une action positive sur le métabolisme et la perte de poids. Une aubaine à saisir pour en faire des jus.

Perdre du poids avec les jus.

Il y a deux manières de perdre du poids avec les jus de fruits et légumes : le « fasting » (cure de jus) ou la consommation régulière de jus.

Le fasting consiste à ne consommer que des jus pendant un certain temps. Il s’agit d’une pratique qui connait de plus en plus de succès.

Bien qu’elle soit séduisante sur le papier, elle nécessite une certaine volonté, car elle va à l’encontre de vos habitudes alimentaires.Du point de vue strictement factuel, il est vrai qu’une cure de jus peut entrainer une perte de poids rapide, comme toute les autres forme de diète d’ailleurs.
Veillez à consulter un médecin avant de vous lancer dans une telle pratique. La consommation régulière de jus est une option sûre et durable. En consommant un ou deux jus par jour, pour remplacer un encas par exemple, votre corps aura le temps de s’accommoder à vos nouvelles habitudes alimentaires. De même, il ne sera pas surchargé de vitamines, minéraux etc. L’excès, dans tous les cas, n’est jamais bon.

Associé à un régime alimentaire sain et équilibré, la consommation régulière de jus est très efficace pour la perte de poids.


Fruits ou légumes
pour maigrir ?

Nos habitudes alimentaires modernes nous font préférer le sucré.

Ainsi, nous serions tentés de réaliser majoritairement des jus à base de fruit. C’est un pli à ne pas prendre. Certes, il faut consommer des jus de fruits, mais d’une part il faut en privilégier certains (comme la pomme, le citron) et d’autre part savoir se limiter.

On préférera généralement consommer les jus de fruits le matin ou avant une activité sportive.

À l’inverse les jus de légumes nécessitent beaucoup moins de précautions. Les légumes reconnus pour la perte de poids sont les légumes crucifères comme le brocoli, le kale, le chou etc.

Pour simplifier votre démarche, considérez que les 3/4 de vos jus doivent être composés de légumes.


Comment faire des jus maison ?

Pour faire simple, il existe deux manières.

– Les jus de type smoothies qui contiennent des fibres, du liquides et quelques petits morceaux.
– Les « purs » jus qui ne contiennent plus de fibres et sont principalement liquides.

Les puristes préféreront les purs jus car ils contiennent plus de vitamines, de nutriments et sont plus digestes.

Les purs jus s’obtiennent avec un extracteur de jus.

Les smoothies avec un blender ou une centrifugeuse.

Certes, lorsqu’on regarde les comparatifs d’extracteurs de jus, on remarque qu’ils sont assez chers (beaucoup plus que les blenders), mais au regard des bienfaits qu’ils apportent l’investissement est très rentable pour sa santé.

Les blenders sont plus abordables et il en existent de très bons. Certes, il ne préserveront jamais autant les nutriments que les extracteurs, mais cela peut-être pour vous une bonne première étape sur le chemin de la santé.

http://www.authentico.fr/3-jus-fruits-pour-maigrir/

DIY : Recette de baume protecteur multi-usage | Vivre sans cruauté

La fin de semaine dernière, mes amies et moi avons organisé une journée de fabrication de produits cosmétiques faits maison. On s’est fait, entre autres, des petits baumes parfaits pour protéger la peau cet hiver!

Envie de vous lancer dans la fabrication de produits vous aussi? Voici la recette!

Vous pouvez rechercher les ingrédients au magasin d’aliments naturels de votre région et même à l’épicerie. Sinon, je vous recommande de visiter le magasin en ligne des Trappeuses, Les Mauvaises Herbes.

***

  • 1 c. à table d’huile de coco
  • 1 c. à table de beurre de karité
  • 1 c. à table de beurre de cacao
  • 1 c. à table de cire de candelilla
  • 5-10 gouttes d’huile essentielle, d’extrait de vanille ou d’amande (optionnel)
  • Des petits contenants en verre ou en aluminium

Préparation :
Faites fondre l’huile de coco, le beurre de karité, le beurre de cacao et la cire au bain-marie, dans un contenant en verre (une tasse à mesurer, par exemple). Ajoutez ensuite quelques gouttes d’une huile essentielle ou d’extrait de vanille ou d’amande. C’est au choix! Versez la préparation dans de petits contenants et laissez reposer jusqu’à ce que le baume devienne solide. Cela donne environ 60 ml de produit. La recette peut se doubler facilement.

Utilisation :
Appliquez sur n’importe quelle zone du visage et du corps pour hydrater, protéger et nourrir la peau! Faites attention où vous entreposez votre petit pot, le produit devient très mou lorsqu’il est laissé à la chaleur.


Retrouvez plus de cosmétiques à faire soi-même dans mon livre La beauté sans cruauté, en vente partout!

https://sanscruaute.ca/2019/02/09/diy-baume-protecteur/

Comment assainir et purifier votre maison ? – Alice & Shiva

Votre maison est un endroit centraldans votre vie et pour votre bien-être. Vous y vivez, vous y dormez, vous vous y rechargez, il est donc important de veiller à ce qu’elle soit un lieu positif, à la fois en veillant à la qualité de l’air par exemple, mais aussi aux ondes électromagnétiques ou aux énergies stagnantes.

En plus du ménage et rangement habituels, qui participent à un processus de purification aussi bien matériel qu’énergétique, vous pouvez suivre quelques pistes que je vous donne ici pour transformer votre chez vous en un petit havre de paix ! Elles vont du conseil pour assainir l’air aux recommandations de purification énergétique. Piochez-y ce qui vous parle le plus !

Lithothérapie

Grâce à la lithothérapie, vous pouvez réguler les énergies, mais aussi diminuer l’impact des ondes électromagnétiques sur vous, voire les neutraliser. Il suffit pour cela de disposer des pierres à des endroits précis.

Tourmaline noire : posée à côté ou sur chacun de vos appareils électroniques (box internet, micro-ondes, plaques à induction, TV, etc.) cette pierre noire neutralisera les ondes électromagnétiques. C’est la pierre que je possède en le plus d’exemplaires. Et elle a l’avantage de ne pas être onéreuse (pour cet usage, vous pouvez d’ailleurs l’acheter brute) !

Cristal de roche : pour rééquilibrer l’énergie d’une pièce, vous pouvez y disposer une géode (grosse pierre) de cristal de roche (appelé aussi quartz blanc). Cette pierre, véritable star de la lithothérapie, douce et puissante, va harmoniser l’endroit dans lequel elle se trouve et y rapporter de l’équilibre (personnellement, elle me sert d’hôpital pour mes plantes, qui se revitalisent dès que je les place à côté d’elle !). C’est une bombe d’énergie positive !

Plantes

Les plantes aussi sont vos alliées pour rendre votre maison plus agréable, car elles filtrent et purifient l’air. N’hésitez pas à en abuser et à en disposer un peu partout ! Vous pouvez choisir celles que vous préférez, mais en voici quand même quelques exemples :

Crassula ovata : elle est beaucoup utilisée en feng shui, car elle attirerait l’énergie positive et la prospérité.

Chlorophyton chevelu : elle est réputée pour être l’une des meilleures plantes pour dépolluer l’air !

Nephrolepis exaltata : elle humidifiera aussi votre intérieur, en plus d’assainir l’atmosphère.

La fleur de lune : elle purifie l’air ambiant et est très facile à entretenir.

Huiles essentielles

Vous pouvez diffuser différentes huiles essentielles pour assainir l’air d’une pièce (attention, testez toujours une huile essentielle avant de l’utiliser !). Diffusez l’huile essentielle de votre choix à l’aide d’un diffuseur par séquence de 10 à 20 minutes toutes les 12 heures environ.

HE de citron : elle agit comme un antiseptique aérien, elle détruit donc les microbes ambiants, et en plus, elle aide à évacuer les lourdeurs et les fatigues mentales. Grâce à elle, vous opérerez un nettoyage complet !

HE de pamplemousse : elle sert également d’antiseptique aérien.

HE d’orange : antiseptique aérien, elle a aussi des propriétés calmantes, idéale si on sent une nervosité ambiante.

HE de lavande : elle est particulièrement indiquée contre les odeurs de tabac.

Épices, papier d’Arménie et feuilles séchées

Voici quelques méthodes pour désinfecter une pièce et l’assainir.

Le papier d’Arménie : cette méthode est assez connue, il s’agit d’un petit papier buvard sur lequel ont été fixé des essences naturelles et du benjoin, une résine naturelle. Il vous suffit de faire brûler le papier comme de l’encens pour qu’il se consume lentement. Il aura un effet désodorisant, assainissant et désinfectant !

Les épices : vous pouvez choisir une de vos épices favorites, en déposer l’équivalent d’une cuillère à soupe sur le sol et l’aspirer avec votre aspirateur. Ainsi, à chaque fois que vous le passerez, l’odeur de l’épice se répandra. Cependant, soyez vigilant si vous avez des enfants en bas âge ou des animaux et vérifiez qu’ils en supportent bien l’odeur.

Les feuilles d’eucalyptus : disposez quelques feuilles d’eucalyptus sur une plaque de cuisson encore chaude, mais éteinte. Les feuilles se consumeront lentement sans prendre feu et désinfecteront votre cuisine tout en la parfumant.

Pour absorber les odeurs, vous pouvez également vous servir de bicarbonate de soude, d’argile verte, de jus de citron, d’oignon, de vinaigre de ménage ou encore de café.

Les épluchures de coing séchées ont également l’avantage de conserver une odeur agréable pendant très longtemps, vous pouvez donc les placer par exemple dans vos placards, en ayant pris soin au préalable de les emballer dans des petits sachets.

Fumigation

La fumigation est utilisée au cours de rituels de purification. On réalise grâce à elle le nettoyage énergétique d’un lieu, ou même d’un objet si on le désire. Il vous est sans doute déjà arrivé de vous sentir mal en entrant dans un endroit, comme si l’atmosphère y était plombée, et au contraire, de vous sentir extrêmement bien dans d’autres, comme si la maison rayonnait. En fait, vous percevez les énergies du lieu dans lequel vous vous trouvez. Pour les rééquilibrer, une purification s’impose.

Quand doit-on purifier notre intérieur ?

Quand vous en ressentez le besoin. Si vous vous y sentez bien, alors tout roule ! Mais dès lors que vous sentez une lourdeur ambiante, que vous vous sentez étrangement fatigué ou que vous avez des maux de tête à répétition, il peut être bon de purifier certaines pièces, voire toute la maison. Vous pouvez aussi en ressentir la nécessité après une dispute ou tout autre événement fort.

On peut utiliser différentes plantes pour la fumigation, entre autres :

  • La sauge
  • La verveine
  • Le cèdre
  • Le genévrier

Vous pouvez vous servir de n’importe quelle partie de la plante, mais il est souvent plus facile de prendre une feuille et de la faire sécher.

Réalisation d’un nettoyage énergétique :

Il existe différents rituels de purification, ceux-ci diffèrent en fonction de vos pratiques et de vos croyances.

Il vous faudra une bougie placée dans un support (pour éviter les accidents), une assiette vide et votre feuille.

La base consiste toujours à allumer une branche ou une feuille de la plante de votre choix et à la laisser se consumer (comme de l’encens), en exprimant clairement votre objectif dans votre tête ou à haute voix, afin de poser vos intentions. Par exemple : « je purifie mon salon / ma maison afin d’en nettoyer les énergies, je laisse partir le négatif. »

N’oubliez pas d’ouvrir une fenêtrependant la fumigation. Selon vos envies, vous pouvez laisser la plante se consumer dans un récipient posé au milieu d’une pièce ou bien vous déplacer pour diriger la fumée aux quatre coins de votre salon. Vous êtes également libre de formuler une prière, de solliciter l’aide de l’esprit de la plante et de le remercier. Laissez vos ressentis vous guider

Ce qu’il est préférable d’éviter

  • Les brumes ou parfums d’intérieur tout fabriqués.
  • Les produits trop agressifs et chimiques.
  • La fumigation de gros bâtons d’encens, qui n’est pas nécessaire et laissera une odeur persistante chez vous. Prenez plutôt la branche d’une plante ou quelques feuilles.
  • Les bougies qui ne sont pas naturelles, car elles dégagent des fumées toxiques.
  • Garder votre box internet allumée la nuit.

Le printemps est par ailleurs un moment idéal pour vous occuper de la purification de votre maison !

Et vous, quels sont vos trucs pour purifier votre intérieur ?
À très vite les loups, je vous embrasse,
Alice & Shiva

N’hésite pas à partager cet article s’il t’a aidé,
et si tu veux entrer un peu plus dans mon monde et échanger des brins d’inspiration
tu peux me retrouver sur Facebook, Instagram, Pinterest et Hellocoton !

Photo © Arno Smit

https://aliceetshiva.fr/2019/03/13/comment-assainir-et-purifier-votre-maison/

« Miam !!! Des muffins hyper-moelleux sans gluten et sans lactose aux cerises fraiches » – « La vie healthy de Gaelle « 

Bonjour à tous et à toutes !!!

Voici une recette que j’aime faire car elle est assez rapide et cela plait souvent à ma fille.. Les muffins !!

Bien sur sans gluten avec de la farine de riz complète et pour cette fois ci , j’ai joué avec le fruit de saison , la cerise rouge/ noire .. Une recette que j’ai découverte sur odelices.comadaptée à mes exigences !!!( Sans gluten, moins de sucre , moins de graisse et sans lactose ..)

La cerise , un fruit riche en antioxydant , en fibres , en vitamines , peu caloriques mais qui reste sucrée !!!Elle reste tout de fois alcalinisant

( indice Pral -3) et son indice glycémique BAS IG 25

montignac.index-glycemique-de la cerise

Pour plus d’infos sur la cerise : 5-bonnes-raisons-de-consommer-des-cerises/

Ingrédients

POUR 6 MUFFINS

  • 2 oeufs bio
  • 50 g de sucre rapadura ou muscavado
  • 70 g de beurre clarifié ou ghee
  • 100 g de farine de riz complète bio
  • 50 g de poudre d’amande bio
  • 1 cuillerée à café rase de levure sans gluten
  • 200 g de cerises noires fraîches

Préparation

1. Dans un saladier, fouettez les oeufs avec le sucre rapadura. Incorporez le beurre de ghee fondu.

2. Dans un saladier, tamisez ensemble la levure et la farine de riz pour bien les mélanger Incorporez-les à la pâte. Réservez au frais.

3. Lavez les cerises. Enlevez la queue et coupez-les en deux pour retirer le noyau.

4. Incorporez délicatement les cerises dans la pâte .

5. Répartissez la pâte dans un moule en silicone spéciale muffins .

6. Faites cuire les muffins aux cerises environ 20 min dans le four préchauffé à 180°C.

7 Laissez les refroidir avant la dégustation ..

8 Saupoudrez de sucre glace bio et déguster les avec une bonne boisson fraiche à la menthe citron fraiche par exemple ou un lait d’amande à la vanille …

ET bonne dégustation !!!
Petites astuces :

A la place du sucre rapadura avec son IG moyen à 55 , vous pouvez utilisez du sucre de coco ( IG35) .

A la place du beurre vous pouvez utiliser de la purée d’amande , ou de l’huile de coco ou de noix .. Pour plus de saveurs vous pouvez ajouter de la gousse de vanille ou des morceaux de chocolat noir à 75% ou des copeaux de noix de coco …

J’espère que cette recette vous enchantera , elle est sans gluten et les muffins sont très moelleux avec un goût subtil de cerises noirs qui fondent en bouche …

Au plaisir de vous lire à bientôt sur laviehealthydegaelle.com

https://laviehealthydegaelle.com/2018/07/02/miam-des-muffins-hyper-moelleux-sans-gluten-et-sans-lactose-aux-cerises-fraiches/

Mes recettes pour fabriquer des produits ménagers écolos (2) : « Spécial nettoyage » – Saint-Hilaire-du-Bois (85)

Rares sont les personnes qui aiment passer des heures à faire le ménage, alors autant se simplifier la vie avec quelques petites astuces. Pour nettoyer les WC par exemple, un petit coup de pouce est toujours le bienvenu, c’est pourquoi je trouve cette recette de pastilles nettoyantes et antibactériennes hyper pratique. Elle nécessite peu d’ingrédients et il ne faut que quelques minutes pour la réaliser.
Oubliez tous les produits chimiques polluants pour l’environnement (et les hommes), toujours vendus avec de belles promesses marketing et des emballages plastiques dont on se passerait bien ! Quand on fait le ménage, les produits naturels et écologiques font aussi bien l’affaire et sont facile à faire en plus à la maison. En plus, on fait plein d’économies ! Donc après mes recettes « Spécial Linge », voilà mes recettes « Spécial nettoyage ».

Recette : nettoyant-désinfectant multi-usage

Ce produit détergent permet de désinfecter et de purifier une grande partie de la maison sans la polluer. Il est recommander d’éviter les surfaces délicates comme le bois, l’aluminium ou encore l’inox. Ce nettoyant-désinfectant nécessite un rinçage obligatoire. Le détergent s’utilise sur une éponge humide. Bien agiter avant utilisation.

Ingrédients et matériels nécessaires à la fabrication du produit nettoyant

  • 650 g d’eau du robinet
  • 100 g d’écorce de bois de Panama
  • 200 g de vinaigre blanc, d’alcool ou de vodka
  • 3 g d’huiles essentielles (2 maximum au choix) par exemple : de lavande aspic et de Tea-Tree (Antibactérienne majeure à large spectre).
  • 20 g de bicarbonate de sodium ou cristaux de soude
  • 30 g de percarbonate de soude
  • 2 grands récipients
  • Entonnoir
  • Filtre à café
  • Fouet ou spatule
  • Flacon d’un litre


Réalisation du produit détergent

  1. Faire chauffer l’eau jusqu’à ébullition.
  2. Verser les écorces de bois de Panama dans un récipient.
  3. Ajouter l’eau chaude aux écorces et laisser macérer pendant dix minutes.
  4. Dans un second récipient, mélanger les huiles essentielles au vinaigre blanc ou à l’alcool.
  5. Filtrer la décoction à l’aide de l’entonnoir et du filtre à café.
  6. Ajouter le bicarbonate de soude ou les cristaux de soude ainsi que le percabonate de soude.
  7. Ajouter le mélange d’huiles essentielles et de vinaigre blanc.
  8. Laisser reposer pendant 15 minutes puis mélanger.
  9. A l’aide de l’entonnoir, transférer le produit dans un flacon.
  10. Si la préparation ne remplit pas la bouteille d’un litre, ajouter de l’eau et mélanger.

Ce nettoyant se conserve à l’abri de la lumière et de la chaleur pendant au minimum 6 mois.

Recette : pierre d’argile récurrente

Cette pierre d’argile écologique est à la fois détergente, dégraissante, anti-calcaire, antiseptique et récurrente. Elle permet de nettoyer les surfaces très sales sans les détériorer ni les rayer. Éviter les surfaces en bois, aluminium ou inox. Pour utiliser ce produit, humidifier une éponge et la frotter sur la pierre.

Ingrédients et matériels nécessaires à la fabrication de 450 g de pierre récurrente

  • 160 g de savon noir liquide
  • 104 g de bicarbonate de sodium
  • 23 g de cristaux de soude
  • 100 g d’argile blanche
  • 1,3 g d’huiles essentielles (2 maximum au choix) par exemple : HE de menthe poivrée
  • 8 g d’eau du robinet
  • 1 récipient
  • Fouet ou spatule
  • Pot de 450 g

Réalisation du produit récurrent

  1. Verser un à un les éléments, sauf l’eau, dans un récipient.
  2. Mélanger entre chaque ajout.
  3. Ajouter l’eau et mélanger de nouveau.
  4. L’ensemble doit former une pâte épaisse.
  5. Transférer le mélange dans le pot.
  6. Pendant trois semaines, laisser sécher sans le couvert.

Cette pierre d’argile se conserve à l’abri de la lumière et de la chaleur pendant au minimum 6 mois.

Recettes : Produits WC

Pour désinfecter et nettoyer les sanitaires, on fabrique son propre produit WC. Il sert aussi pour les vitres et les miroirs.
En gel (le produit adhère plus aux parois) ou liquide pour les plus pressés, voici une recette simple, écologique et bon marché pour nettoyer, désinfecter et parfumer les toilettes. Selon la consistance du produit, il coûte 75 à 85% moins cher qu’un produit WC du commerce.

Recette pour un gel wc

Ingrédients pour 1 litre de produit

  • 340 ml de vinaigre blanc
    Le vinaigre désinfecte, prévient et dissout les taches minérales comme le calcaire (auquel se fixent les bactéries), désodorise…
  • 660 ml d’eau
    Pour diluer les ingrédients et augmenter le volume du produit.
  • 4 càs de fécule de pomme de terre, amidon de maïs…
    On privilégie un liant issu de l’agriculture bio.
  • Facultatif : 12 à 20 gouttes d’huiles essentielles, comme le citron, le pin sylvestre ou le tea-tree.

Préparation

  1. Verser 600 ml d’eau et 300 ml de vinaigre dans la casserole. Faire bouillir.
  2. Dans un bol, diluer la fécule dans 60 ml d’eau.
  3. Quand le mélange eau/vinaigre est en train de bouillir, y verser le contenu du bol en mélangeant au fouet.
  4. Mélanger quelques secondes sur le feu puis laisser refroidir.
  5. Dans le second bol, mélanger 40 ml de vinaigre et l’huile essentielle.
  6. Verser ce mélange dans la casserole refroidie. Mélanger une dernière fois.
  7. Transvaser dans la bouteille de récup’ et étiqueter.

Bien secouer le flacon avant chaque utilisation. Enduire la cuvette de gel et le répartir avec la brosse. Laisser agir au moins 10 minutes puis frotter et rincer en tirant la chasse. À utiliser pour un entretien régulier.

Recette pour un produit wc liquide

Ingrédients pour 1 litre de produit :

  • 340 ml de vinaigre blanc (soit environ 1/3 de la bouteille finale).
    Le vinaigre désinfecte, prévient et dissout les taches minérales comme le calcaire (auquel se fixent les bactéries), désodorise…
  • 660 ml d’eau (soit environ 2/3 de la bouteille finale).
    Pour diluer les ingrédients et augmenter le volume du produit.
  • Facultatif : 12 à 20 gouttes d’huiles essentielles, comme le citron, le pin sylvestre ou le tea-tree.

Préparation

  1. Verser le vinaigre dans un flacon.
  2. Ajouter les huiles essentielles et mélangez.
  3. Compléter avec l’eau.
  4. Mélanger.
  5. Étiqueter le flacon.

Bien secouer le flacon avant chaque utilisation. Vaporiser sur les parois de la cuvette sèche, laisser agir au moins 10 minutes puis frotter avec la brosse. A utiliser pour un entretien régulier. Avec une petite goutte de savon écologique, ce produit peut aussi servir pour nettoyer : les vitres ; les miroirs ; les sanitaires de façon générale. Sur ces surfaces, vaporiser puis nettoyer avec une microfibre.
Occasionnellement, on peut aussi compléter l’entretien des toilettes avec un nettoyage à l’eau savonneuse ou aux cristaux de soude.

Recette : Pastilles effervescente 4 en 1 pour les WC

Ingrédients

  • Huiles essentielles : 30 gouttes d’HE de lavande, 30 gouttes d’HE de menthe poivrée et 30 gouttes d’HE de Lemon Grass.
  • 95 grammes d‘acide citrique,
  • 280 grammes de bicarbonate de soude,
  • 1 cuil. à soupe d’eau plate.

Réalisation :

  1. Pour commencer, il vaut mieux mettre un masque ou un foulard devant votre bouche car de l’acide citrique ou des huiles essentielles peuvent émaner des effluves fortes. Dans un petit vaporisateur, mélangez les 3 huiles essentielles, ainsi que la cuil. à soupe d’eau plate. Secouer le flacon.
  2. Dans un saladier, versez délicatement le bicarbonate de soude et l’acide citrique, puis mélangez à l’aide une fourchette. Vaporisez ce mélange doucement et mélangez au fur et à mesure. Le mélange ne doit pas mousser, il faut y aller par étapes. Une fois que votre flacon est vide, les poudres doivent être humides, uniformément.
  3. Remplissez ensuite des petits moules en silicone ou en inox (genre bac à glaçons, moules à mini-muffins). Tassez bien avec une cuillère à café. Laissez sécher les pastilles quelques heures, elles vont durcir et seront facilement démoulables. J’en ai obtenu 18 au total.
  4. Vous pouvez utiliser ces pastilles effervescentes écologiques aussi souvent que vous le souhaitez. Il suffit d’en mettre une dans vos toilettes, de la laisser fondre / agir quelques instants. Puis nettoyez avec un brosse ou tirez directement la chasse. Ces pastilles se conservent plusieurs semaines dans un bocal hermétiquement fermé. Elles sont anti-bactériennes, détartrantes, nettoyantes et elles sont en plus désodorisantes. Bref, des pastilles 4 en 1 !
O. S-H


Cet article a été documenté en partie grâce au site belge Ecoconso sur lequel je trouve de nombreux conseils judicieux.

https://sainthilairedubois.wordpress.com/2018/12/12/mes-recettes-pour-fabriquer-des-produits-menagers-ecolos-2-special-nettoyage/

Qu’est ce que le Greenwashing et comment s’en protéger – Ninaturelle

Le greenwashing est une méthode marketing qui consiste à faire « croire » au consommateur qu’une gamme de produits est naturelle, éco-responsable et/ou écologique hors qu’elle ne l’est pas. Cette méthode est assimilée à de la publicité mensongère car elle trompe bien souvent un public non aguerrit sur ce qu’il s’apprête à consommer.

Le greenwashing touche à tous les domaines, mais dans cet article je vais traiter du domaine des cosmétiques.

Le Greenwashing c’est courant ?

Oui le greenwashing est courant et il l’est de plus en plus car c’est devenu très « à la mode » de consommer green : j’emploie intentionnellement ce terme assez péjoratif car les gens se rendent de plus en plus compte qu’il « faut » consommer green/naturel sans savoir réellement pourquoi ni comment et c’est pour cela que le greenwashing marche du tonnerre.

Pourquoi « Greenwasher » au lieu de faire du vrai Green

Parce qu’utiliser une vraie huile végétale de qualité ça coûte beaucoup plus cher qu’utiliser une huile minérale issue du pétrole !!! que les silicones et les plastiques ça coûte 2 francs 6 sous et que ça te donne l’impression que ton masque capillaire te donne une chevelure de déesse et aussi que faire une formulation naturelle ça coûte de la recherche, de l’investissement et de l’argent aux entreprises conventionnelles qui sont bien rodées à faire des produits médiocres, polluants et potentiellement dangereux qui se vendent parfaitement bien et qui leurs rapportent un bon paquet.
Et donc pourquoi changer une équipe qui gagne quand on peut juste changer le maillot à chaque saison ?

Des marques connues font-elles du greenwashing ?

Oh que oui… y en a un paquet et là je vais me faire un plaisir de vous citer quelques une qui m’ont fait sursauter de colère ces derniers temps sur instagram à cause de leur marketing abusifs et leur greenwashing à gerber :

  • love beauty and planet, Nouvelle marque du groupe unilever qui vient de sortir, juste le nom me fait gerber car les compositions sont catastrophiques !!! et c’est d’un culot mon dieu !!
  • Yves rocher, première marque avec laquelle je suis tombée dans le panneau à mes tous débuts dans le naturel, cette marque malheureusement joue vachement dans le greenwashing et des tas de personnes tombent dans le piège…
  • The body shop, cette marque joue beaucoup sur « la naturalité » de leur produits mais malheureusement leurs produits ne sont pas du tout naturels
  • Hello body, mon dieu que je suis allergique à cette marque. Elle est mise en avant par des tonnes d’influencers suivies par des milliers de gens. Cette marque propose des produits avec des compositions supra méga médiocres mais à des prix à tomber à la renverse ( oui faut bien arroser les influenceurs pour qu’ils en parlent ensuite derrière ). Bref je vous déconseille fortement cette marque qui surfe sur le greenwashing et le matraquage marketing à vomir.
  • Nicky, des produits capillaires sur-plébiscités par un paquet d’influenceuses mais dont la composition est à fuir ( j’en avais d’ailleurs parlé sur instagram y a un petit moment )
  • Kiehls, une marque assez chère, qui joue beaucoup avec les termes naturels mais qui est loin de l’être
  • et un paquet d’autres marques malheureusement tel Lush, Timotei, Garnier, …

Le greenwashing dans la pratique ça donne quoi ?

La notion de « greenwashing » est assez abstraite, il n y a pas une seule façon de faire, c’est étudié de telle sorte à faire penser que le produit est naturel/écolo sans tomber dans la flagrante publicité mensongère (quoi que…), en gros juste ce qu’il faut pour duper « aux premiers abords » : Mettre un packaging épuré avec des couleurs vertes, citer des ingrédients naturels dans le nom d’un produit (masque à la banane, à l‘huile d’argan … ), accentuer sur la naturalité des ingrédients (contient 95% d’ingrédients naturels… ), dire que la marque fait un effort pour la planète, utiliser les termes : sans paraben, sans sulfates …

J’ai envie aujourd’hui qu’on regarde ensemble un produit de la marque Kiehls, on va zoomer sur la composition d’un de leur produit phare « le contour de l’œil à l’avocat » :

Note : Il faut savoir que la liste INCI c’est la liste exacte des ingrédients cosmétiques qui composent votre produit et les ingrédients sont listés de manière décroissante selon la quantité de présence dans le produit, c’est-à-dire que le premier présenté dans la liste est celui qui est présent en plus grande quantité, et ainsi de suite.

Kiehls

Déjà quand je tape ce nom sur ma barre de recherche je trouve ça :

Je ne sais pas vous mais moi quand je vois ça, ça me donne l’impression que leurs produits sont naturels car ils insistent clairement sur le mot « natural » (naturel en français).

Ensuite je m’en vais regarder leurs produits et décide de choisir celui qui me crie le plus aux yeux « youhou je suis naturel moi » : et je tombe sur un contour des yeux à l’huile d’avocat :

Bon au-delà du fait que ce contour de l’œil de 28g fait 45 boules je remarque surtout qu’il est écrit partout qu’il est à l’huile d’avocat… Bon ok, je vais quand-même regarder la liste d’ingrédients 😀

Ah waw… Huile d’avocat en premier puis beta-carotène ? …
Ah non faut que je clique sur afficher la liste entière écrit en bas … et là je vous demande de dire bonjour à grand-mère Loup-Loup !
La liste INCI du contour à l’huile d’avocat est la suivante :

Aqua/Water,Butyrospermum Parkii Butter/Shea Butter, Butylene Glycol, Tridecyl Stearate Isodecyl Salicylate, PEG-30 Dipolyhydroxystearate, Tridecyl Trimellitate, Persea Gratissima Oil/Avocado Oil
Isocetyl Stearoyl Stearate, Propylene Glycol, Dipentaerythrityl, Hexacaprylate/Hexacaprate , Sorbitan, Sesquioleate, MagnesiumSulfate, Phenoxyethanol, Hydrogenated Castor Oil, Sodium PCA, Ozokerite,Methylparaben, Tocopheryl Acetate, Isopropyl Palmitate, Disodium EDTA, Copper PCA, Butylparaben, Ethylparaben, Propylparaben, Helianthus Annuus Seed Oil/Sunflower Seed Oil, CI 75130/Beta-Carotene, Tocopherol, Citric Acid

Alors c’est vraiment à « base » d’huile d’avocat ? … oui il y a de l’huile d’avocat dans la formulation mais elle n’est absolument pas présente en grande quantité comme on pouvait le comprendre sur le packaging et dans la description : d’après mes recherches le dosage du Tridecyl Stearate Isodecyl Salicylate, qui précède de 2 rangs l’huile d’avocat dans la liste INCI est entre 0.0008% et 3% . Donc si vous avez bien suivi mon explication plus haut sur le rang d’un composant dans une liste INCI vous aurez compris que la présence de l’huile d’avocat est bien inférieure à 3 % du total de la composition … Je ne sais pas vous mais moi je trouve que c’est une grande « pigeonnation » !!!
Puis ce n’est pas tout, dans la composition tu as de « magnifiques » ingrédients reconnus ou soupçonnés d’être perturbateurs endocriniens : 4 parabens et du phenoxyetanol. Il y aussi les composants très polluants et controversés que sont : le Disodium EDTA et le PEG-30 Dipolyhydroxystearate .
Ces ingrédients ne sont bien-sur absolument pas naturels et ne sont pas acceptés dans la cosmétique bio et sont très mal notés sur la vérité sur les cosmétiques.

Comment se protéger du Greenwashing

Il est temps de changer les choses !!! il est temps de faire comprendre aux gens que greenwash loup loup se fait passer pour grand-mère et que ses dents sont très très longues et pointues …

Pour se protéger du greenwashing il faut tout simplement devenir ConsoActeuret être conscient de ce qu’on consomme réellement, pour cela il faut regarder automatiquement la composition ( liste INCI ) des produits et on a de la chance car en Europe celle-ci est affichée obligatoirement et doit être exhaustive.

C’est à la portée de tous même des débutants et j’ai fait tout un article où j‘explique comment faire ici : comment savoir si un produit est vraiment naturel ou purement greenwashing

Peut on se fier au labels bio ?

Comme je l’ai déjà précisé dans l’article cité plus haut : Oui et non …

Le label bio reste un bon premier filtre et vous pouvez déjà être plus sereins, mais NON vous ne devez pas fermer les yeux et il faut quand même regarder la liste des ingrédients qui vous semblent « louches » car par exemple il y a quelques ammoniums quaternaires (substituts de silicones pas très écolos et potentiellement occlusifs) ainsi que quelques sulfates agressifs acceptés par quelques labels bio donc si cela vous gêne il faut vérifier automatiquement.

Il faut voir aussi si le produit est vraiment certifié bio par un label car il arrive de plus en plus souvent que les marques de greenwashing abusent totalement niveau marketing et vous mettent un gros BIO sur le packaging et pourtant il va y avoir uniquement un seul composant bio mais la formulation ne sera absolument pas vérifiée ni certifiée par aucun label et là, la composition peut-être vraiment catastrophique donc même constat : toujours vérifier la composition.

Puis surtout ne vous arrêtez pas aux labels !!! car un produit peut être non labellisé bio mais pourtant avoir une composition parfaite et de très bonne qualité et la marque peut-être beaucoup plus éthique qu’une marque labellisée donc il ne faut pas chercher absolument un produit labellisé car le plus important reste LA COMPOSITION

Note : Pour la composition, ce n’est valable que pour l’Europe car malheureusement les législations des autres pays ( tel les USA ) ne sont pas aussi restrictives sur l’affichage des listes inci et les marques jouent à tronquer les compostions et donc à n’afficher que les composants naturels ( coucou sheamoisture ).

Bon les petits chaperons rouges, j’espère que cet article vous montrera le chemin à prendre pour éviter le grand méchant loup.

Dites moi en commentaire si vous vous êtes déjà faits avoir par le greenwashing.

N’hésitez pas à vous abonner au blog et venez me suivre sur instagram où je suis très active.

Je vous fais plein de bisous,

Ninaturellement.

https://ninaturelle.wordpress.com/2019/03/28/quest-ce-que-le-greenwashing-et-comment-sen-proteger/