Nettoyer votre four efficacement et naturellement

Comment nettoyer votre four efficacement et naturellement

Comment nettoyer votre four efficacement et naturellement

Nettoyez votre four efficacement grâce à la procédure naturelle suivante. Par la suite, vous n’aurez plus aucune raison d’utiliser des produits ménagers.

Ce dont vous aurez besoin :

  • De l’eau
  • Un pulvérisateur
  • Du bicarbonate de soude
  • Un chiffon
  • Du vinaigre blanc
  • Un bol

Voici comment nettoyer votre four :

  • 1-Retirez les grilles du four.
  • 2- Dans un bol, mélangez quelques cuillères à soupe de bicarbonate de soude avec un peu d’eau. Le mélange doit devenir une pâte à tartiner.
  • 3-Etalez la pâte à l’intérieur du four sur les surfaces à nettoyer. Le bicarbonate de soude brunira.
  • 4-Laissez la pâte agir pendant la nuit. Le bicarbonate de soude aura besoin d’au moins 12 heures pour opérer.
  • 5- Le lendemain, effacez autant de bicarbonate de soude que possible à l’aide d’un chiffon humide.
  • 6-Remplissez le pulvérisateur d’un peu de vinaigre, puis vaporisez les surfaces où il y a encore des résidus de bicarbonate de soude.
  • 7- Essuyez les résidus avec un chiffon humide.
  • 8-Remettez les grilles dans le four.
  • 9- Allumez le four à basse température pendant 15 à 20 minutes pour que celui-ci sèche.

Voici comment nettoyer la fenêtre du four :

  • 1-Dans un bol, mélangez du bicarbonate de soude à un peu d’eau jusqu’à ce que vous obteniez une pâte épaisse.
  • 2-Appliquez la pâte sur la fenêtre du four.
  • 3-Laissez reposer pendant 30 minutes.
  • 4-Essuyez la fenêtre à l’aide d’un chiffon humide.

Le résultat est des plus époustouflants !

source : comment-nettoyer-votre-four-efficacement-et-naturellement/

réparer l’armature d’un soutien gorge

Vous aurez besoin de fil robuste, de colle à tissu ou bien de vernis à ongles (transparent ou de la couleur du soutien-gorge) ainsi que de chatterton.
Tirez légèrement sur l’armature pour coller sur son extrémité un bout de chatterton : le but est de recouvrir le bout qui peut faire mal et d’éviter qu’il refasse un trou à l’avenir.
Repoussez l’armature dans sa gaine.
Faites des points à la main pour fermer le trou. A la fin, recouvrez de vernis à ongles ou de colle pour consolider cet endroit.

G_87099768_320_VPP_1

FABRIQUER DES BOULES DE NOËL

Plutôt que de banales boules de Noël du commerce, pourquoi ne pas les faire fabriquer par vos enfants ? Voici un modèle simple à réaliser qu’ils seront ravis d’accrocher sur le sapin…

IL VOUS FAUT…

• Des boules en polystyrène
• 1 trombone par boule,
• Des feuilles de papier de couleur,
• De la colle à papier,
• Un pinceau,
• Un tournevis fin,
• Une paire de ciseaux.

RÉALISATION

  1. Commencez par planter le tournevis fin dans la boule de façon à pouvoir la tenir plus facilement.
  2. Découpez des petits morceaux de papier de différentes couleurs. Idéalement il est préférable d’utiliser du papier de soie.
  3. Trempez le pinceau dans la colle à papier, appliquez celle-ci sur une zone un peu plus grande que le morceau de papier à coller et plaquez le papier dessus avec le pinceau.
  4. Repassez une couche de colle sur l’ensemble et procédez de la même façon sur l’ensemble de la boule.
  5. Une fois la boule parfaitement recouverte, dépliez un trombone, pliez-le en deux et piquez-le dans la boule jusqu’à ne laisser apparaître qu’un demi centimètre.
  6. Tenez la boule par cette nouvelle attache et enlevez le tournevis délicatement avant de recouvrir le trou avec un autre morceau de papier.
  7. Il ne vous reste plus qu’à suspendre la boule pour la laisser parfaitement sécher et à passer à la suivante.

source: http://www.maison-facile.com/

Astuce cuisine : Réduire l’acidité d’une sauce tomate

sauce-tomate

Il existe un truc tout bête pour adoucir définitivement votre sauce tomate

– ajoutez quelques rondelles de carotte

Recette de la sauce tomate fraîche 

Ingrédients

  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 gros oignon haché
  • 700 g de tomates concassées en boîte
  • 45 cl d’eau
  • 175 g de concentré de tomate en boîte
  • 3 feuilles de basilic frais
  • 2 gousses d’ail pilées
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de poivre noir du moulin

Méthode de préparation

Préparation : 20minutes  ›  Cuisson : 2heures  ›  Prêt en :2heures 20minutes

  1. Dans une casserole à feu moyen fort, faire revenir l’oignon dans l’huile d’olive.
  2. Ajouter les tomates, l’eau, le concentré de tomate, le basilic, l’ail, le sel et le poivre. Porter à ébullition puis réduire le feu à doux et mélanger régulièrement.
  3. La sauce est prête quand l’huile remonte à la surface.

Fabriquer un nettoyant bio pour le frigo

Comment fabriquer un nettoyant  pour le frigo

nettoyer son frigo

Ingrédients :

1. 2 cuillères à soupe de bicarbonate
2.le jus d’un demi citron

3. 5 gouttes d’huiles essentielles de citron

Recette :

  1. Remplissez à moitié une bouteille d’un litre  d’eau tiède   
  2. Ajoutez le citron et les 5 gouttes d’huiles essentielles
  3. Ajoutez le bicarbonate de soude et diluez.

OMELETTE AUX POIREAUX ET AU CHÈVRE

123791 chvre_1377613811

Ingrédients :

  • 5, blancs de poireaux coupé en rondelles de 1cm d’épaisseur
  • 1 cuillère a soupe d’huile d’olive
  • 6 œufs, légèrement battus
  • 75 g de fromage de chèvre frais, émietté
  • Sel et poivre
  • basilic
  • Préparation
  • Dans une poêle antiadhésive d’environ 23 cm  de diamètre, attendrir le poireau dans l’huile à feu doux,
  • Bien répartir les poireaux dans la poêle.
  • Verser délicatement les œufs sans faire bouger les rondelles de poireaux.
  • Répartir le fromage. Saler et poivrer.ajouter le basilic finement couper
  • Poursuivre la cuisson 5 minutes, à couvert, sans y toucher.
  • Renverser l’omelette à plat dans une assiette.

croissant

les caprices de serena

On est souvent craintifs à l’idée de ce lancer dans la fabrication de viennoiserie, pourtant avec un petit peu de rigueur on arrive très vite à un excellent résultat.

Il ne faut surtout pas sauter les temps de pauses, sous peine d’avoir des viennoiseries qui ne seront pas assez alvéolées, mais il ne faut pas en rajouter non car dans ce las vos viennoiseries peuvent brioché

pour 15 croissants :

Ingrédients :

  • 500 g de farine type 45
  • 20 g de levure fraîche
  • 60 g de sucre semoule
  •  10 g de poudre de lait
  • 50 g de beurre mou
  • 12 g de sel
  • 23 cl d’eau
  • 250 g de beurre pour tourer (attention pour un meilleur résultat utiliser un  beurre a 80%de matière grasse)
  • 1 oeuf pour la dorure

Préparation

  1. mettre la farine , le sucre, la poudre de lait, le beurre mou, le sel et la levure dans votre robot munit d’un crochet.
  2. Faîtes…

Voir l’article original 311 mots de plus

Comment faire de la chapelure

La chapelure est une manière astucieuse d’utiliser vos restes de pain sec tout en améliorant la qualité de vos plats.

Nouveau Skitch

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Couper votre pain de façon grossière
  3.  mettez le pain sec au four
  4. Placer les tranches directement au four (ne surcharger pas la plaque de cuisson)
  5. Faire chauffer les tranches de pain jusqu’à ce que les tranches deviennent dorées (7 a 10 mn suffisent )
  6. retirez les tranches du four
  7. Écrasez les tranches de pains en utilisant un mixeur
  8. utilisez une passoire pour ne garder que la chapelure la plus fine
  9. Vous pouvez repasser ce qui est resté dans le tamis dans le mixer et tamiser à nouveau si vous le souhaitez
  10. Les conserver dans un bocal fermer au fond du frigo
  11. Astuces : si vous n avez pas de mixeur , placer quelques tranches de pain griller dans un sac de congélation et rouler un rouleau a pâtisserie sur le sac

Comment faire un bon caramel ?

Le caramel, son odeur, sa texture, son goût… On s’en lèche les babines qu’il soit à sec, ou en sauce, nature ou au beurre salé. Pour napper une crêpe, décorer un gâteau, chemiser un moule ou parfumer une crème, apprenez dès maintenant à bien le réaliser.shutterstock_154888187

Ingrédient et matériel

Le caramel est une étape de cuisson du sucre. Pour le réaliser, il suffit juste d’une plaque chauffante, d’une casserole en inox très propre (essentielle), et de sucre blanc en poudre (plus facile à maîtriser que les sucres brun, blond et roux, qui ont tendance à durcir et faire des grumeaux).
Plus le sucre chauffe, plus il se colore et gagne en saveur.A chaque température de cuisson correspond un aspect et une utilisation. C’est donc la couleur du caramel (qui épaissit au fur et à mesure qu’il devient foncé), qui détermine son usage. Ainsi, il est possible de réaliser du caramel clair, pour napper des gâteaux, des tartes ou des fruits déguisés, du caramel doré, pour coller les choux d’une pièce montée, ou du caramel foncé, pour chemiser un moule pour une crème renversée ou une île flottante ou pour agrémenter un pudding ou une crème glacée.
Mais le caramel, c’est aussi une sauce. On l’obtient en ajoutant au caramel refroidi un peu de crème ou de lait, ainsi que du beurre, doux ou salé, pour réaliser la sauce caramel au beurre salé. Elle est utile quand l’on veut napper une crêpe ou une panna cotta, agrémenter une part de gâteau ou tartiner simplement une tranche de pain grillé !
Il existe deux techniques pour réaliser du caramel. La première, le caramel à sec, consiste à faire chauffer directement le sucre dans la casserole, à feu très doux. La deuxième, le caramel traditionnel, plus simple à maîtriser, utilise de l’eau pour humidifier le sucre, avant de le chauffer dans la casserole sur feu moyen, afin de faciliter sa fonte (et éviter qu’il fasse des grumeaux).

En pratique

La recette de base du caramel ? 100 g de sucre blanc en morceaux pour 3 cuillères à soupe d’eau. On place la casserole sur feu moyen et on y verse l’eau et le sucre. On secoue la casserole pour répartir la chaleur et homogénéiser le mélange. On laisse alors le sucre bouillir, puis se caraméliser avant de remuer délicatement la casserole pour bien répartir le caramel.
Une fois que l’on obtient la couleur de caramel que l’on souhaite, on plonge rapidement le fond de la casserole dans un bain d’eau froide pour stopper la cuisson. Étape primordiale car même hors du feu, le caramel continue de cuire puisque sa température ne cesse d’augmenter.
Le caramel obtenu refroidit très vite et se fige. En y versant un peu d’eau et en le réchauffant à feu très doux ultérieurement, il est possible de le détendre rapidement et de lui redonner un état liquide.
Si l’on souhaite réaliser une sauce caramel, on commence par mettre de la crème liquide à bouillir dans une casserole, avant de commencer la cuisson du sucre. En effet, versée froide, la crème ajoutée au sucre augmente le risque de projections bouillantes et donc, dangereuses.
Quand la crème liquide est chaude, on prépare le caramel, comme décrit ci-dessus, et ajoute, hors du feu, la crème bouillante, sans cesser de remuer à l’aide d’un fouet, jusqu’à l’obtention d’une sauce onctueuse.
Pour la sauce caramel au beurre salé, on ajoute avec la crème des dés de beurre salé, avant de remuer au fouet, et remettre la préparation sur feu moyen, une à deux minutes. Il existe plusieurs recettes mais pour une version allégée mais non moins délicieuse, on retient qu’il faut 160 g de sucre blanc, 5 à 6 cuillères d’eau, 20 cl de crème liquide à 4% de M.G. et 80 g de beurre demi-sel.

Petits conseils

Lorsque le caramel commence tout juste à se colorer, on peut ajouter une cuillère à café de vinaigre ou de jus de citron pour lui éviter de durcir après la cuisson.
Si l’on souhaite réaliser plus de caramel, on attend que le sucre du fond de la casserole soit fondu pour en rajouter.
On retient qu’on remue seulement la casserole, et non le sucre à l’aide d’un fouet ou d’une spatule, lorsqu’il se transforme en caramel. On risquerait de le faire cristalliser. On peut commencer à le mélanger à partir du moment où le caramel se forme.La cuisson va très vite : quelques minutes à peine et le caramel noirci et prend un goût amer. On reste donc vigilant !

Enfin, si on est gourmand de friandises, on peut réaliser des caramels mous. Il suffit juste de préparer une sauce caramel, que l’on coule dans des petits moules et laisse totalement refroidir à température ambiante. Une fois durcis, on les démoule et déguste !

Caramel-lement fondant !

En savoir plus sur http://www.fourchette-et-bikini.fr/cuisine/comment-faire-un-bon-caramel-30742.html#oYmDdgXgsxHR5EcA.99