Répulsifs et anti-fongiques — Mon potager du Haut-Doubs

Traitements préventifs

Purins

Les purins sont des décoctions fermentées de la partie feuillue de plantes. Le plus connu est le purin d’ortie mais il en existe un très grand nombre et chacun à son utilité. Pour l’utiliser comme répulsif ou antifongique, on le pulvérisera sur la plante, dilué à 1/20 pour la plupart. Attention ils sont très concentrés, il ne faut jamais les utiliser purs au risque de tuer la plante. Non dilués, ils font d’ailleurs de très bons désherbants.

Pour les réaliser facilement allez voir cet article.

A noter également que toutes ces plantes peuvent aussi s’utiliser en paillage directement sur le sol (non séché). En se décomposant, ils vont nourrir le sol et selon la plante, agir comme répulsif.

  • Absinthe : répulsif à limace
  • Consoude : s’utilise surtout en arrosage durant la fructification de la plante, riche en potasse, azote et bore
  • Fougère : Très bon répulsif à pucerons (pur), répulsif contre le taupin de la pomme de terre (dilué). Mais il tue les limaces et les escargots, il faut donc éviter de l’utiliser
  • Ortie : En arrosage il agit comme activateur de croissance. riche en azote et potassium. En pulvérisation c’est un anti-pucerons, anti-acariens, et carpocapse et il renforce également le système immunitaire. Je l’utilise régulièrement en arrosage mais aussi en pulvérisation dans ce but. Les plantes poussent plus vite et sont plus résistantes.
  • Pissenlit : Uniquement en arrosage. S’utilise pour activer la croissance de la plante. Riche en acide salycilique, potassium et éthyne (se dilue à 1/5)
  • Prêle : riche en silice, il renforce les défenses immunitaires de la plante. Contre le mildiou, l’oïdium, la rouille, la moniliose, la cloque…,
  • Rhubarbe : répulsif à pucerons, chenilles, limaces, contre la teigne du poireau
  • Tanaisie : contre la mouche du chou
  • Sureau : repousse les pucerons, altises et noctuelles, contre les taupes, rongeurs, campagnols… contre la rouille, le mildiou ou l’oïdium

 

Bouillie bordelaise

Le sulfate de cuivre est un traitement uniquement préventif contre les maladies telles que le mildiou. Malgré son origine naturelle, c’est un produit lourd, accepté en agriculture biologique mais qui laisse des traces de cuivre dans le sol. Ce métal est un polluant, toxique pour la plupart des micro-organismes présents dans le sol. En permaculture, on préfèrera utiliser des traitement sans aucun impact sur l’environnement et la biodiversité. Je ne peux donc que vous recommander de ne pas l’utiliser.

 

Savon noir

C’est une solution totalement naturelle et respectueuse de l’environnement pour lutter contre divers insectes. Mais je dois rappeler encore une fois que l’éradication d’une espèce de ravageurs n’est pas une solution « perma » car pas durable, et cela dérègle l’écosystème qu’on s’efforce à créer. Les pucerons permettent de nourrir des insectes prédateurs, et il est important d’en avoir dans son jardin pour maintenir l’équilibre.

Si toutefois vous faites face à une attaque d’une grande ampleur mettant en danger la plante, vous pouvez l’utiliser en dernier recours.

Recette :

  • 3 C à S de savon noir liquide
  • 1L d’eau

Pulvériser sur la plante, faire un deuxième passage 48h après

Utilisation : contre les pucerons, les acariens, les mouches, la cochenille, la piéride du chou et les altises.

A noter qu’il peut aussi s’utiliser comme agent mouillant dans une autre pulvérisation (purin, décoction…) : 1cc par litre

 

Traitements curatifs

Bicarbonate de soude

C’est un produit « miracle » totalement naturel qu’il est bon d’avoir chez soit. Il peut s’utiliser pour le ménage, la cuisine, la toilette, mais aussi au jardin. C’est entre autres un antifongique naturel et très puissant que je dégaine dès qu’une attaque de mildiou pointe le bout de son nez. On l’utilisera toutefois avec parcimonie, ou de façon exceptionnelle. En surdose il peut ralentir la croissance des plantes, et peut déséquilibrer le sol en créant des carences de calcium et magnésium. Si on est amené à en faire une utilisation importante, on peut le remplacer par du bicarbonate de potassium.

Ce traitement a plus d’efficacité en début de maladie.

Recette :

  • 5g de bicarbonate de soude max
  • 1 L d’eau
  • 1 cc de savon noir

Utilisation : contre le mildiou, ou l’oïdium, la rouge, les taches noires du rosier…

A noter : attention en pulvérisation sur des tomates en cours de fructification, le bicarbonate endommage les fleurs.

 

Ail (décoction)

Encore un anti-fongique naturel. Il peut s’utiliser sur toutes vos plantes au potager mais aussi sur les arbres fruitiers et sur les rosiers. C’est également un répulsif pour les pucerons et les acariens.

C’est probablement mon traitement curatif préféré. Il sent bon (j’adore l’ail), il est facile à faire, et vraiment efficace. En plus, on peut l’utiliser sans modération car il n’a aucun impact sur la micro-faune !

Recette :

  • 2 gousses d’ail
  • 1L d’eau
  • 1 cc de savon noir (à ajouter lorsque le mélange est froid)

Hacher l’ail. Faire bouillir 10 min et laisser refroidir. Mixer, filtrer et pulvériser sur le feuillage et au pied de la plante. Renouveler le traitement tout les 3 jours.

Utilisation : Mildiou, cloque, rouille, moniliose. Il est aussi efficace en traitement préventif contre la fonte des semis (à arroser au pied dans ce cas là).

A noter : Cette préparation ne se conserve que quelques jours

via Répulsifs et anti-fongiques — Mon potager du Haut-Doubs

Le dépoussiérant pour les meubles fait maison

depoussierant fait maison.jpg

Les ingrédients pour un litre de dépoussiérant : un litre d’eau, une noisette de savon noir, 5 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus ou de pamplemousse.

La recette : diluez le savon dans un litre d’eau et versez le mélange dans un flacon avec vaporisateur. Pour finir diluez quelques gouttes d’huile essentielle.

La pierre d’argile maison — via celinetambouille

On ne la présente plus, la pierre d’argile, c’est un peu le remède miracle pour ressusciter le salon de jardin en plastique, ou la vitre de l’insert.

Mais on en trouve à tous les prix, un peu partout , et un peu avec n’importe quoi dedans d’ailleurs…

La pierre d’argile, c’est quoi ?

C’est de l’argile, du bicarbonate de soude, un peu de savon noir et des huiles essentielles pour parfumer/purifier. Et c’est tout !!! Si y’a des trucs zarbs dans la compo ou si elle est carrément pas claire, fuyez !!!

Sinon, on peut faire la sienne, et pour presque rien….

 

Recette de la pierre d’argile maisonDSC08508

Il faut :

  • 1 boite ronde
  • de l’argile blanche (2 cuill à soupe)
  • du bicarbonate en poudre (pas celui qui fait des microbilles) (2 cuill à soupe)
  • du savon noir clean (j’en ai trouvé un, label « nature et progrès », un scoop !!! Marque Sanybio, fabriqué en Suisse, environ 6€ le litre) (1 cuillère à soupe)
    sku104643 1
  • des huiles essentielles : citron, iary, eucalyptus, menthe, tea tree, niaouli, lavande, … ou comme tu veux !!
  • 1 éponge d’une ancienne pierre d’argile, ou une éponge à aquarium. ça ressemble à ça  ==>

 

 

Réalisation :

mélanger les poudres dans la boite, puis aj

DSC08511

outer le savon noir, et mélanger encore. Si la pâte n’est pas homogène (grumeaux, bouloches, …) ajouter 1 cuill à café d’eau, puis bien remélanger. Remettre de l’eau si ce n’est toujours pas bon. Ajouter ensuite les HE : 5 gouttes de citron et 5 gouttes de Iary pour moi. Mélanger encore, tasser et lisser la surface.

Ensuite, il suffit de placer le pot ouvert au soleil 2 jours ou sur un radiateur en hiver.

Pour l’emploi, tu humidifies l’éponge, tu frottes sur la surface de la pierre pour former un peu de pâte lavante, tu laves et tu rinces bien (Si un film blanc apparait, c’est que ce n’est pas bien rincé ^^).

DSC08514

 

via La pierre d’argile maison —

Les trucs pour lutter contre les pucerons

Les trucs pour lutter contre les pucerons

Les pucerons sont terribles pour les plantes! Ils s’agglutinent sur les feuilles pour en extraire la sève! Cela a pour conséquence des  feuilles qui se collent et s’enroulent ! Il est possible de traiter les pucerons avec des produits naturels.

Période pour traiter les pucerons
Il faut traiter dès le printemps, lors de l’éclosion des œufs et ce jusqu’à l’automne.

Un traitement régulier contre les pucerons peut vous permettre d’éradiquer leur présence définitivement.

Dégâts causés par les pucerons
Les pucerons s’attaquent en priorité aux plantes affaiblies ou aux jeunes pousses. L’invasion des pucerons, qui piquent la plante pour se nourrir de la sève a pour conséquence :

une diminution de la croissance,
des feuilles flétries,
des branches desséchées,
un feuillage jauni.
Inutile de dire que la plante souffre et risque de mourir à moyen terme. En ce qui concerne les arbres fruitiers ou les potagers, les pucerons entraînent une récolte moins bonne!

La nature étant bien faite, la lutte anti-puceron se passe naturellement. Par exemple, les coccinelles se nourrissent des pucerons. Mais il est toujours bon d’aider un peu la nature …

Il faut donc traiter les pucerons sans attendre.

Les traitements écologiques contre les pucerons
La coccinelle

Traiter les pucerons naturellement et efficacement En premier lieu, nous pouvons utiliser des coccinelles. Ces dernières se nourrissent naturellement des larves pucerons. Il suffit donc de placer des coccinelles ou larves de coccinelles près de nos plantes à traiter.

Elles sont vendues soit adulte, soit à l’état de larves. Les adultes sont d’une utilisation plus facile et moins fragiles mais les larves, très gourmandes en pucerons seront redoutablement efficace !

Le purin d’orties ou de fougères

Le purin d’orties se vend en jardinerie, mais vous pouvez très facilement le réaliser vous-même.

Il suffira de l’utiliser en pulvérisation sur vos plantes.

C’est une solution très efficace et 100% BIO.

Le purin de rhubarbe

De même que le purin d’orties, fabriquer son purin de rhubarbe est simple! Vous pouvez en faire dès avril en utilisant les feuilles de rhubarbe.

Eau savonneuse

Traiter les pucerons naturellement et efficacement Vous pouvez mélanger 1 cuillère à soupe de savon noir liquide ou 150g de savon de marseille en copeaux avec 1L d’eau.

Cette préparation s’utilise en pulvérisation.

C’est très efficace et, utilisé de manière répété, cela peut éradiquer définitivement les pucerons.

Eau et huile d’olive

Comme pour l’eau savonneuse, mélangez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et 1L d’eau. Pulvérisez sur vos plantes.

Les plantes repousse pucerons

Certaines variétés de plantes sont des répulsifs pour les pucerons.

Parmi ces plantes on trouve :

les capucines,
les œillets d’inde,
la lavande,
la sarriette.
Plantez-les dans vos massifs.

Contre les pucerons, des petites astuces

Contre les pucerons, des petites astuces, des potions magiques, des insecticides maison …

Quelques « trucs » pour se débarrasser de ces maudits pucerons qui envahissent lauriers, rosiers et autres de nos belles fleurs ou plantes …..
Vous connaissez d’autres solutions, faites nous en part.

– Fleurs (pas légumes): faire tremper, pendant un jour+une nuit, dans un seau d’eau (de pluie de préférence) un paquet de tabac (le moins cher. .c’est la même chose), filtrer, et asperger toutes les fleurs qui se font manger par les pucerons …  effet garanti, et 100% bio !

– Pour éviter d’avoir des pucerons sur les rosiers, planter au pied, du persil. J’ai essayé, ça marche !

– Plantez dans le pot de vos plantes vertes, des allumettes, la tête dans la terre. Le soufre contenu dans cette dernière sera funeste aux pucerons.

– Pulvérisez vos rosiers avec une « potion » préparée avec des feuilles de lierre macérées dans de l’eau pendant quelques jours. Vous éviterez les pucerons.

–  Mettre de l’eau mélangé à de l’huile d’olive, ça marche, plus un seul puceron, en + cela a nourrit mes plantes ! Essayez ! (Là, tu va me dire que je gaspille l’huile d’olive qui peut servir à bien d’autres choses)
– Solution d’une cuillère à soupe de savon noir dans un litre d’eau à renouveler tous les 15 jours environ.
Mon expérience auprès des rosiers a été vraiment concluante. L’année dernière, j’ai pulvérisé avec un mélange de savon noir avec un beaucoup d’eau. Tout les pucerons ont disparu, j’ai recommencé à chaque invasion et vraiment très bien. Voilà moi pour les rosiers et pucerons.
– Insecticide bio Maison
Cette recette d’insecticide « biologique » devrait permettre de diminuer les infestations dans votre jardin.
Cet insecticide naturel est aussi efficace comme fongicide contre le blanc et la rouille.
Pulvérisez cet insecticide naturel plutôt le matin tôt et laver le feuillage avec de l’eau 15 minutes après application.
Composants
1 litre d’eau
10 à 20 ml de savon
10 à 30 ml d’huile à bébé
10 à 20 ml de bicarbonate de soude
– Pour faire un concentré d’insecticide bio
2 têtes d’ail complètes, couvrir l’ail d’huile sinon ajouter 4 cuillères à soupe d’huile
Laisser macérer 24 à 48 heures
Ajouter 2 cuillères à thé de savon à vaisselle et 4 tasses d’eau pour 4 litres
Utilisation de l’insecticide bio : utiliser dans la proportion de 1 de concentré pour 20 d’eau pour le gazon par exemple. Ne pas hésiter à diluer avec plus d’eau et à appliquer tôt le matin car le soleil peut brûler les feuilles enduites d’huile.

– Une autre recette d’insecticide bio à base d’ail
Il faut prendre 2 gousses d’ail avec 1 oignon et une cuillère de poivre de Cayenne moulu.
Faire macérer le tout dans 1 litre d’eau bouillante pendant une à deux heures puis y ajouter du savon noir (une cuillère).
Laisser le tout macérer pendant une semaine avant de filtrer
Utiliser cet insecticide bio dans votre jardin en vaporisant sur vos plantes pour chasser les pucerons et autres insectes.

– Une recette insecticide, les orties contre les pucerons
Marre des pucerons qui envahissent vos rosiers ?
Pour vous en débarrasser, faites votre propre mixture bio.
Trempez des orties dans l’eau pendant une bonne semaine dans un seau ou un arrosoir. Ajoutez ensuite de l’eau pour diluer la décoction et pulvérisez la sur les plantes à pucerons.

– Le marc de café comme insecticide naturel
Le marc de café est particulièrement efficace contre les pucerons.
Le marc de café agit comme un répulsif, notamment contre les escargots, les fourmis et les limaces.
Notez que le marc de café n’est pas très apprécié des chats non plus.